Aller au contenu principal

Trois questions à Bertrand Le Bris, responsable de la station de Crécom
« La station porcine Crécom est ouverte à la filière et au public »

Les Chambres d’agriculture de Bretagne ouvrent les portes de leur station expérimentale de Crécom dans les Côtes-d’Armor, les 9 et 10 décembre prochains, en après-midi. Bertrand Le Bris, le responsable de la station, vous précise les grandes lignes de ces deux demi-journées.

La station expérimentale de Crécom a pour mission de tester des solutions et de nouvelles pratiques pour accompagner les éleveurs de porcs
La station expérimentale de Crécom a pour mission de tester des solutions et de nouvelles pratiques pour accompagner les éleveurs de porcs
© D. Poilvet

1. Quelles sont les missions actuelles de la station expérimentale de Crécom ?

Station de recherches publique, les travaux innovants qui sont menés à Crécom ont pour objectif de concilier performances et besoin d’évolution des élevages. Les éleveurs doivent relever de nombreux défis parmi lesquels les attentes sociétales. La station expérimentale de Crécom a pour mission de tester des solutions et de nouvelles pratiques pour les accompagner dans leurs réflexions. La station prend des risques à la place des éleveurs. 

 

 
Bertrand Le Bris, responsable de la station de Crécom
Bertrand Le Bris, responsable de la station de Crécom © D. Poilvet
Deux systèmes s’y côtoient et font l’objet de tests et d’essais : un élevage sur caillebotis pour concevoir l’élevage conventionnel de demain, et un élevage sur litière pour imaginer et évaluer des modes d’élevage alternatifs. Ouverte à toute la filière et au public à travers ses couloirs de visite, Crécom permet de diffuser largement l’ensemble des résultats de l’équipe porc.

 

2. Quels sont les récents travaux menés pour répondre à ces missions ?

Truies libres en maternité et verraterie, arrêt de la caudectomie, enrichissement du milieu, nouvelles technologies, autonomie protéique et alimentation, qualité de l’air, santé, conditions de travail, performances…, tous ces thèmes sont travaillés à Crécom au travers d’essais ou d’observations dans l’un ou l’autre, ou les deux systèmes. Pour ce qui est de l’arrêt de la caudectomie, par exemple, la pratique est mise en place en routine dans le système litière, et les expérimentations se poursuivent sur caillebotis avec aujourd’hui 50 % à queues non coupées. Nous sommes engagés vers l’identification individuelle et le développement des équipements associés. Chaque animal est déjà équipé de sa puce RFID.

3. Que proposez-vous aux visiteurs qui vont venir découvrir la station ?

Les visiteurs, par petits groupes, suivront un parcours dans les couloirs de visite de l’élevage et découvriront huit ateliers animés par les experts des Chambres d’agriculture de Bretagne et les salariés de l’élevage. Le circuit permettra de prendre connaissance des travaux menés sur les différents stades physiologiques ainsi que des nouveaux équipements (maternités et verrateries en liberté, chauffage innovant des porcelets en post-sevrage…). Les ateliers permettront d’échanger sur les travaux menés et les perspectives d’évolution des élevages.

Portes ouvertes à station porcine de Crécom, Saint-Nicolas-du-Pélem (Côtes-d’Armor) les 9 et 10 décembre, de 13 h 30 à 17 h 00. www.chambres-agriculture-bretagne.fr

Avis d’expert Thierry Marchal, président du groupe de travail porc des Chambres d’agriculture de Bretagne

Tester, évaluer, diffuser

 

 
Thierry Marchal, président du groupe de travail porc des Chambres d’agriculture de Bretagne
Thierry Marchal, président du groupe de travail porc des Chambres d’agriculture de Bretagne © D. Poilvet
« La station expérimentale de Crécom permet de tester et d’évaluer des équipements et des modes de conduite innovants, afin de diffuser des références fiables, neutres et objectives. Il s’agit ainsi de prendre les risques à la place des éleveurs pour éclairer leur réflexion. Favoriser l’adaptation des élevages aux différentes transitions tout en optimisant performances et conditions de travail constitue le leitmotiv des travaux menés à Crécom. Les résultats produits contribuent ainsi à accompagner les éleveurs et les projets de modernisation des bâtiments porcins, indispensables pour en améliorer la pérennité et la transmissibilité. La porte ouverte est l’occasion pour chacun de mieux les connaître. »

 

 

Les plus lus

, avec Anita et Sylvain Lohier, avec Christophe Hue, technicien bâtiment Eureden (à gauche). "Ces investissements vont permettre d’augmenter l'autonomie de l'élevage en ...
« Avec notre nouveau bâtiment d’engraissement et son silo tour, nous renforçons l’autonomie de notre élevage de porcs »

Anita et Sylvain Lohier ont investi dans un bâtiment pour engraisser tous les porcelets issus de leur atelier naissage. Une…

Thierry Dauger, Mathieu Pouteix (au centre), avec  Philippe Chanteloube, directeur de Cirhyo. « Le choix de l’agrandissement assure un système durable dans le temps. »
« Nous avons rénové et agrandi notre atelier porcin pour anticiper l’avenir »

Dans la Creuse, les associés du Gaec Le Breuil ont investi dans la rénovation et l’agrandissement de leur atelier porcin afin…

porcs bio sur paille
Porc mâle entier : comment minimiser le risque d'odeurs en engraissement sur paille?

Le projet Farinelli établit des recommandations pour l’élevage de porcs mâles entiers en bâtiments alternatifs afin de…

(archives)
Installations en élevage : Le porc attire toujours des jeunes

Les statistiques publiées par la Mutualité sociale agricole (MSA) pour l’année 2022 révèlent une stabilité des installations d…

Les porcelets préfèrent la luzerne à un matériau manipulable
La luzerne limite la caudophagie chez les porcelets

La distribution d’une balle de luzerne déshydratée dans un râtelier à des porcelets en post-sevrage est un moyen efficace pour…

réglage de la ventilation dans un bâtiment porc
Moins d’ammoniac dans des salles d’engraissement de porc avec une température plus froide

Une étude, menée par l’Ifip, montre que réduire la température ambiante à 16 ou 18 °C permet de baisser les émissions d’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)