Aller au contenu principal

Covid-19 : les porcs non réceptifs

© Pixabay

Trois études, publiées en avril 2020, concluent sur la non-réceptivité des porcs au coronavirus responsable de la Covid-19 chez l’homme. Une première étude chinoise a décrit l’échec de l’inoculation du virus aux porcs. Une seconde étude allemande a confirmé ce résultat : aucun des neuf porcs inoculés par le virus n’a présenté d’infection des voies aériennes supérieures ni d’excrétion fécale. Après autopsie, le génome viral n’a été détecté dans aucun organe. Une autre étude chinoise a recherché les anticorps dirigés contre ce virus dans le sérum de 35 espèces animales, prélevées entre novembre 2019 et mars 2020. Les 187 sérums de porcs testés sont tous ressortis négatifs (sans anticorps). Dans un communiqué publié en mai 2020, le ministre hollandais de l’Agriculture a annoncé que, malgré les conclusions chinoises et allemandes, un essai est en cours aux Pays-Bas dans une animalerie protégée. Les résultats seront connus pendant l’été. En revanche, plusieurs autres études mettent en évidence la réceptivité de certaines espèces animales au virus, dont les chats, chiens, hamsters, visons.

Côté biblio

Susceptibility of ferrets, cats, dogs, and different domestic animals to SARS-coronavirus-2, Jianzhong Shi et al. Science 368.
Covid-19 : Experimental infection of fruit bats, ferrets, pigs and chicken with SARS-CoV-2 at Friedrich Loeffler-Institute, Martin Beer, ProMED-mail post0
Serological survey of SARS-CoV-2 for experimental, domestic, companion and wild animals excludes intermediate hosts of 35 different species of animals. Deng J, Jin Y, Liu Y, et al. Transbound Emerg Dis. 2020

Avis d'expert : Anne Hémonic, Ifip-Institut du porc

« Des virus mutants parfois bénéfiques »

« Parmi les coronavirus porcins, certains ont permis de montrer que les mutations n’entraînent pas toujours l’apparition de virus plus pathogènes ou de saut d’espèces. En effet, dans les années 80, une maladie respiratoire, bénigne mais très contagieuse, a rapidement diffusé dans le cheptel porcin européen. Les recherches ont montré que le pathogène en cause était issu d’une mutation du coronavirus responsable de la gastro-entérite transmissible (GET). Le nouveau virus (CRPv) ne ciblait plus le tube digestif, mais l’appareil respiratoire. Il avait perdu en virulence (peu de mortalité associée) mais gagné en contagiosité (par voie aérienne). L’apparition de l’épizootie de CRPv a ainsi coïncidé avec la disparition de la GET, vraisemblablement suite à une immunité croisée liée à la parenté très étroite des virus. »

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

« Avec la directive IED, le rouleau compresseur anti-élevages familiaux est en marche »

Dans une note cosignée par la plupart des interprofessions régionales porcines et avicoles, l’UGPVB (Union des groupements de…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Qui est la coopérative française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 
Qui est la coopérative porcine française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 

Une seule coopérative agricole française, détenant une activité en porc, est présente dans le top 10 des coopératives…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)