Aller au contenu principal

Cooperl lance sa Bulle environnement

Communiquer sur les efforts entrepris en faveur de l’environnement, tel est l’objectif de la « Bulle environnement » lancée par le groupe Cooperl à Lamballe (Côtes d’Armor) et présentée à la presse le 8 juillet dernier.

Le Bulle environnement réalisée par la Cooperl permet la projection sur un grand écran circulaire d'un film présentant toutes les actions menées par le groupe Lamballais en faveur de l'environnement et de la décarbonation de ses activités.
© D.Poilvet

 

Dans cette salle de projection ouvert au grand public, un film présenté par Franck Porcher, le directeur environnement de Cooperl, détaille toutes les actions entreprises depuis 30 ans pour que le groupe parvienne à son objectif de baisse des rejets carbone fixé pour 2040. Les actions ont porté tout d’abord sur le traitement des effluents d’élevage qui a permis de réduire les plans d'épandage de 12 000 hectares. « La fraction solide des déjections est transformée en fertilisants naturels. Nous en produisons 50 000 tonnes par an ». L’eau utilisée sur les sites industriels de Lamballe est recyclée. « C’est 370 000 m3 d’eau potable économisés chaque année ».

Des investissements ont aussi été fait pour produire des énergies renouvelables. « Notre méthaniseur couvre jusqu’à 75% de la consommation de Lamballe-agglomération. Grâce à ce même méthaniseur, notre usine Emeraude Bio-CO2 pourra produire prochainement 5 000 tonnes de CO2 alimentaire par an ».

Le groupe prévoit en 2025 de transformer des graisses de flottation issues de ses abattoirs et des industries agroalimentaires de la région en bio-carburants. Ce produit se substitue au gasoil sans changer les réglages des moteurs. « Nous en produirons 20 millions de litres, de quoi alimenter toute notre flotte de camions, ainsi que la flotte agricole de tous nos adhérents ».

Franck Porcher annonce également la création prochaine sur Lamballe d’une ferme de micro-algues permettant de produire des ingrédients nécessaires à l’élaboration de compléments alimentaires, cosmétiques et autres colorants naturels. « Ces micro-algues nécessitent du lisier pour se développer ainsi que de la chaleur, des minéraux du CO2 et de l’eau ». Tout ces intrants étant bien sûr fournis par Cooperl et ses adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

François Valy, président de la FNP
La Fédération nationale porcine met la pression sur la grande distribution
La fédération nationale porcine (FNP) estime que l’aval et les GMS doivent payer les hausses de prix. Elle milite également pour…
Les truies sont rapidement mises en liberté après l’insémination : elles disposent alors de 2,25m² par animal comme en gestante.
Vers une réduction de la contention dans les verrateries des élevages de porcs
En verraterie, il est possible d’améliorer le bien-être animal et le bilan environnemental en associant la mise en liberté des…
Les surfaces d'oléagineux devraient augmenter en France.
Un plan protéines ambitieux à l’horizon 2028
Le plan protéines présenté fin 2021 par le gouvernement vise à réduire la dépendance de la France aux importations de protéines…
Johannes Scharl. Il sèvre 28 porcelets/truie/an en moyenne et vise les 30.
« Avec les courettes extérieures, je suis prêt pour les dix ans à venir », explique cet éleveur allemand
Johannes Scharl, naisseur à Eichstätt (Bavière), a anticipé la demande sur le bien-être animal. Il estime avoir sécurisé l’avenir…
Depuis juillet 2020, 5 830 sites d'élevages ont été audités avec l'application Pig connect, soit 40% des sites d'élevage professionnels.
Prévention de la fièvre porcine africaine : bilan positif des audits Pig connect
L’audit Pig connect permet de qualifier le niveau de biosécurité des élevages et le respect des obligations de l’arrêté…
Le tourteau de soja reste difficile à déloger des formules d'aliment porc, grâce à ces caractéristiques nutritionnelles intéressantes et son prix compétitif.
Le soja reste toujours incontournable dans les formules des aliments porcs
Dans le contexte de flambée du coût des matières premières et de pénurie pour certaines, le tourteau de soja (hors non OGM)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)