Aller au contenu principal

Associer paille et caillebotis en gestante Dac

Le système gestante de distributeur automatique de concentrés (Dac) est bien connu, mais l’un des enjeux de demain est de réussir à l’adapter pour respecter à la fois le bien-être animal et de l’environnement.

Dans le cadre d’un projet européen, piloté par Midiporc et en collaboration avec l’Ifip, divers acteurs de la filière porcine Occitanie ont imaginé le bâtiment de demain respectueux à la fois du bien-être animal et de l’environnement.

Pour les gestantes, l’objectif était de combiner dans un même logement du sol caillebotis, de la distribution de paille en plus ou moins grandes quantités et des automates permettant de simplifier le travail de l’éleveur, mais aussi le pilotage technique de son exploitation. Les truies sont logées dans un groupe dynamique de 116 animaux. L’aire de vie est sur caillebotis et des logettes sont matérialisées à l’aide de cloisons positionnées contre les murs. Le sol des logettes peut être sur gisoir afin de mieux matérialiser la zone de repos des animaux. Dans l’une d’entre elles, des râteliers de paille sont positionnés au-dessus du gisoir afin de limiter le gaspillage tout en permettant une meilleure expression du comportement naturel des animaux. Les truies disposent de 2,25 m² par animal. Elles sont alimentées avec un Dac qui permet également une pesée à l’aide d’une balance connectée. Ce poids permet à l’éleveur de vérifier leur prise de masse et éventuellement de corriger le plan d’alimentation selon les objectifs de poids avant la mise bas. Une fois sortie du système de pesée, la truie peut être renvoyée soit vers la zone de vie, soit vers un parc de tri. Cet espace permet d’isoler des animaux pour des interventions ou des transferts. Il doit être dimensionné pour accueillir une bande complète, notamment pour le tri avant l’entrée en maternité et doit disposer d’abreuvoirs. Cette zone est dimensionnée à 1,8 m² par truie. La ventilation est dynamique avec une gaine de ventilation centralisée qui pompe l’air sous les caillebotis. De plus, les zones sous caillebotis disposent de racleur en V ou sont gérées avec un système de lisier flottant.

Des économies d’énergie et moins d’émissions d’ammoniac

Les performances environnementales de la gestante sont calculées sur trois critères (énergie, ammoniac et gaz à effet de serre). Elles sont comparées à celles de deux élevages de référence classique sur caillebotis intégral, l’un sans bonne pratique (Réf), et l’autre avec lavage d’air et couverture de fosse associée à de la méthanisation passive de type Nénufar (Réf env +).

– Les économies d’énergie sont de 54 % grâce à l’installation de la ventilation centralisée par rapport aux élevages de référence gérés avec une ventilation salle par salle.
– Les émissions d’ammoniac sont réduites d’environ 20 % supplémentaires avec la technique du lisier flottant et le lavage d’air par rapport à la référence Env + si les truies défèquent dans les zones sur caillebotis. En cas d’installation de gisoir dans la zone des logettes, les émissions d’ammoniac peuvent être plus importantes s’ils sont souillés par les déjections. Il conviendra alors d’aménager la salle pour inciter les truies à déféquer sur les caillebotis (création d’un courant d’air, humidification du sol, création d’une zone d’activité en y positionnant les systèmes d’alimentation et d’abreuvement).
– Les résultats concernant les gaz à effet de serre sont beaucoup plus mitigés. Les émissions sont proches de celles de la référence sans bonne pratique mais reste 69 % plus élevées que l’élevage Réf env + qui bénéficie de la méthanisation passive.

Globalement, le coût à la place est très proche de ceux rencontrés sur le terrain (de 1 315 € à 1 423 € sur la base du coût des matériaux en janvier 2021). Les tarifs peuvent légèrement varier selon le niveau de perfectionnement et le type d’automate choisi pour équiper cette case (Dac et balance connectée).

Côté Web :

Retrouvez une vidéo 3D présentant ce bâtiment sur la chaîne Youtube de l’Ifip. 

Retrouvez une brochure avec les principaux résultats du projet sur le site internet de l’Ifip 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

« Les changements génétiques débutés en 2018 ont porté leurs fruits. Le nombre de sevrés par truie et par an est passé de 29,1 en 2018 à 32,8 en 2021. »
« Je veux renforcer l’autonomie de mon élevage de porcs»
Benoît Le Page s’est installé en mai 2020 au sein du Gaec familial, comprenant un élevage de 150 truies et 126 hectares de…
David Gaignard. « Les qualités maternelles des Axa limitent les tâches chronophages et facilitent la conduite en maternité. »
Comment sevrer 14,5 porcelets par portée en toute tranquillité
Multiplicateur Vénus pour Axiom, David Gaignard a vu la prolificité de ses truies augmenter sans faire appel à des doubles…
Les priorités du Comité régional porcin de Bretagne
 Le conseil d’administration du comité régional porcin (CRP) de Bretagne a élu Carole Joliff présidente de l’organisation le 31…
Marlène et Mathieu Bourveau. «La valorisation de notre lisier par les céréales, elles-mêmes valorisées par nos animaux nous semble une démarche vertueuse d'un point de vue environnemental et économique.»
Une fabrique d'aliments à la ferme d’exception pour 700 truies et la suite
La fabrique d’aliment à la ferme réalisée par Marlène et Mathieu Bourveau fera sans doute référence pour longtemps grâce à sa…
2021, année catastrophique pour les trésoreries des éleveurs de porcs
2021, année catastrophique pour les trésoreries des éleveurs de porcs

Selon les chiffres du Cerfrance Bretagne présentés lors de la dernière assemblée générale du Comité régional porcin (CRP…

Véronique et Thierry Lebert avec Julie leur fille et Perrine Thévenin, salariée de l’élevage. « En journée, nous n’avons pas besoin d’allumer les lumières dans les salles, même par temps nuageux. »
Bâtiment porc : Un concentré de lumière naturelle dans les salles
Les puits de lumière constituent une solution pour apporter de la lumière naturelle dans les grandes salles ou les couloirs de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)