Aller au contenu principal

Porc : l’industriel Herta suspend son approvisionnement dans l’élevage mis en cause par L214

L214 a publié récemment une vidéo sur un élevage porcin en contrat avec Herta. L’association animaliste dénonce des conditions d’élevage déplorables et porte plainte pour « tromperie du consommateur ». Le salaisonnier a suspendu « par précaution » son approvisionnement.

Photo prise par l'association L214 le 6 octobre 2020 dans un élevage porcin de l'Allier.
© L214

L'association abolitionniste L214 a publié une vidéo sur un élevage de porcs situé à Limoise (Allier) et fournissant le groupe Herta, indique un communiqué du 3 décembre. Le film de 5 minutes s'intitule « Herta : le (dé)goût des choses simples », en référence à une publicité du groupe agroalimentaire. « Les images montrent des conditions d'élevage déplorables pour les cochons et non conformes aux exigences réglementaires », estime l'ONG, qui porte plainte pour deux chefs d'accusation. L'élevage est visé pour mauvais traitements des animaux, tandis qu'Herta est ciblé pour « tromperie du consommateur ». L'élevage fait en effet partie de la « filière Préférence » d'Herta, que le salaisonnier présente comme une « démarche plus respectueuse de l'environnement et du bien-être animal ». « Herta nous ment », lance le cofondateur de L214 Sébastien Arsac, qui estime que « les élevages "Préférence" Herta ne sont pas respectueux des animaux et ne fonctionnent pas de façon plus "moderne et responsable" que la plupart des élevages intensifs standards ». « On verra ce qui est conforme et ce qui est lié à des montages et, s'il y a des déviations, on prendra des actions qui s'imposent », a réagi le PDG de Herta, Arnaud de Belloy, interrogé sur France Info le 3 décembre. Le salaisonnier indique être « en train d'analyser cette vidéo » et « prendre très à cœur ce dossier ».

Herta suspend son approvisionnement

« Par précaution », le leader français de la charcuterie Herta a suspendu son approvisionnement dans un élevage porcin de l'Allier dénoncé par L214, a annoncé la société à l'AFP le 4 décembre. La veille, l'association abolitionniste avait diffusé une vidéo tournée dans cet élevage et annoncé le dépôt de deux plaintes. « Herta a immédiatement diligenté un audit sur le bien-être animal dans cette exploitation », a indiqué la co-entreprise de Nestlé et Casa Tarradellas. Par ailleurs, selon la préfecture de l'Allier, un « contrôle inopiné » de l'exploitation a été déclenché dès le 2 décembre pour vérifier la conformité des installations et le respect de la réglementation. Ses conclusions n'étaient pas encore connues le 4 décembre matin. « Par mesure de précaution, Herta a demandé la suspension de l'approvisionnement en provenance de cette ferme, auprès de son fournisseur, pendant cette période d'enquête », a poursuivi la société. Une suspension qui pourrait devenir définitive «si des manquements à la réglementation venaient à être constatés ». La diffusion de la vidéo de L214 a aussi des répercussions au Royaume-Uni, où les supermarchés Waitrose ont annoncé avoir suspendu la vente des saucisses au porc Herta « dans l'attente d'une enquête ».

Les plus lus

Anne Mottet
Anne Mottet, femme de Thomas Pesquet, défend le plancher des vaches
Chargée de la politique d’élevage à la FAO, l’ingénieure agronome et docteur en agro-écosystème Anne Mottet démontre brillamment…
Boucherie abolition
[Anti-viande] L214 dénonce son attitude : l’animaliste Solveig Halloin en cinq vidéos
Solveig Halloin, militante animaliste et porte-parole de Boucherie abolition, fait le buzz après son intervention critiquée par…
Protéines
Plan protéines : nouvelle enveloppe de 20 millions d’euros pour aider les agriculteurs à s’équiper
Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le…
Coupe flexible
Plan protéines : quels agroéquipements éligibles à la deuxième enveloppe de 20 millions d’euros ?
Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le…
Retraités agricoles
Retraites : 100 euros de plus par mois pour 227 000 anciens agriculteurs dès décembre
Jean Castex va annoncer ce vendredi 23 avril au matin à Luzillat dans le Puy-de-Dôme la mise en œuvre de la revalorisation des…
[Interview] Marco l’Agricoolteur : l’agriculteur français le plus suivi sur TikTok
A 25 ans, Marc-Antoine Dumoulin est devenu l’agriculteur français le plus en vue sur TikTok. Présent sur le réseau social depuis…
Publicité