Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine
Plan de résilience agricole : l’aide aux éleveurs pour l'alimentation animale, mode d’emploi

Le guichet pour l’aide aux éleveurs confrontés à une hausse des coûts de l’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est ouvert jusqu'au 29 juin 2022.

alimentation animale
© Annick Conté

[Mis à jour le 21 juin 2022]

Le guichet de demande d’aide pour compenser une partie des surcoûts d’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est ouverte depuis le lundi 30 mai à 14 heures, comme annoncé jeudi 26 mai par Elisabeth Borne en déplacement dans le Loiret,

Ce dispositif bénéficiant d’une enveloppe de 308,5 millions d’euros (selon la note de service de la Directrice générale de FranceAgriMer) avait été annoncé dans le cadre du plan de résilience agricole. En attendant que la hausse des coûts de production, générée par la guerre en Ukraine, se répercute dans les contrats en application de la loi Egalim 2, le gouvernement met ainsi en place durant 4 mois une aide aux éleveurs fortement impactés par l’augmentation du coût de l’alimentation animale.

A noter que deux autres dispositifs vont suivre dans les prochaines semaines, nous informe le ministère de l'Agriculture : un dispositif Outre-Mer et Corse et un dispositif pour les productions animales intégrées. Les trois dispositifs bénéficieront d'une enveloppe totale de 489 millions d'euros.


"Ce premier dispositif né d’une large concertation avec les parties prenantes, et validé par la Commission européenne le 10 mai, pourrait bénéficier à plus de 100 000 éleveurs dès cet été", affirme le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.
 

 

Quand demander l’aide ?

Les demandes doivent être déposées à compter du 30 mai à 14h jusqu’au 17 juin 2022 à 14h (date de fermeture finalement prolongée au 29 juin 2022 à 14h).

 

 

 

Qui peut bénéficier de l’aide ?

Pour bénéficier de l’aide, les personnes physiques ou morales doivent remplir plusieurs conditions :

  • Etre constituées en tant qu’exploitant agricole, groupement agricole d’exploitation en commun (Gaec), exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL), ou autre personne morale petites et moyennes entreprises ayant pour objet l’exploitation agricole ou piscicole
  • Avoir un siège social situé dans un département de France métropolitaine hors Corse
  • Être immatriculées au répertoire Siren de l’Insee par un numéro Siret actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement
  • Avoir au moins 3000 euros de charges d’alimentation sur la période du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021
  • Avoir un taux de dépendance à l’alimentation animale d’au moins 10%. Le taux de dépendance est calculé sur le dernier exercice clos au plus tard le 28/02/2022 comme suit : charge d’alimentation animale / charges d’exploitation totales.

 

Sont exclus :

  • Les éleveurs n’ayant pas de charge d’alimentation directe (activité d’élevage entièrement réalisée sous contrat d’intégration)
  • Les entreprises faisant l’objet de sanctions adoptées par l’UE dans le cadre du conflit russo-ukrainien
 

 

A quel montant d’aide prétendre ?

Les éleveurs ayant un taux de dépendance compris entre 10% et 29.9% bénéficieront d’une aide forfaitaire de 1000 euros.

Les éleveurs ayant un taux de dépendance compris entre 30% et 49.9% bénéficieront d’une aide égale à (l’achat des aliments entre le 16 mars 2021 et le 15 juillet 2021 x 0.4) x 0.4

Les éleveurs ayant un taux de dépendance supérieur ou égal à 50% bénéficieront d’une aide égale à (l’achat des aliments entre le 16 mars 2021 et le 15 juillet 2021) x 0.4) x 0.6

 

 

 

Comment demander l’aide ?

 

Les demandes sont à faire sur la plateforme d’acquisition des données de FranceAgriMer

La demande devra être accompagnée des pièces suivantes :

  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) au nom du demandeur
  • Une attestation par un tiers de confiance pour le compte du demandeur
  • Le mondant des charges d’alimentation sur la période de référence
  • Le montant des charges d’alimentation sur le dernier exercice clos au plus tard le 28/02/2022
  • Le montant total des charges d’exploitation sur le dernier exercice clos au plus tard le 28/02/2022


Contact : resilience.ukraine.agri@franceagrimer.fr

Voir les conditions détaillées d’attribution de l’aide :

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Publicité