Aller au contenu principal
Font Size

Plan de relance européen: Didier Guillaume salue les 15 milliards € supplémentaires pour l'agriculture

La Commission européenne a présenté le 27 mai une nouvelle proposition pour le cadre financier pluriannuel de l'UE pour la période 2021-2027 qui prévoit un fonds de relance de 750 milliards € pour soutenir l'économie européenne touchée par la crise du coronavirus. Et dans ce cadre un financement supplémentaire 15 milliards € afin de renforcer le budget du Fonds européen agricole pour le développement rural – second pilier de la Pac – est prévu.

La Commission européenne a dévoilé ses premiers objectifs dans le cadre de sa stratégie "de la ferme à la table", qui s'inscrit dans le Pacte vert porté par Bruxelles
© DR

Cette enveloppe supplémentaire doit permettre d’accompagner les agriculteurs dans la transition verte que souhaite engager la Commission européenne avec ses stratégies « de la ferme à la table » et « biodiversité 2030 » lancées le 20 mai. En prix constants 2018, le budget total de la Pac atteindrait donc sur l'ensemble de la période budgétaire 348,3 Mrds € dont 90 Mrds € pour le deuxième pilier (qui avait été fortement amputé dans le cadre de la précédente proposition de la Commission européenne) et 258 Mrds € pour le premier (paiements directs et mesures de marché), ce qui représente quand même une baisse d'environ 10% (à 27 États membres) par rapport à son niveau actuel. Bruxelles espère un accord rapide, dès le 18 juin, des chefs d’État et de gouvernement des Vingt-sept sur ce nouveau cadre financier.

"Une reconnaissance de l'engagement des agriculteurs et des agriculteurs"

Dans un communiqué, le Ministère de l'Agriculture salue la proposition de la commission européenne. "C’est un succès des actions menées par le président de la République pour que la PAC reste une politique européenne prioritaire, et que, l’Europe, solidaire, se dote d’un plan de relance à l’échelle de la crise que nous traversons. C’est une nouvelle étape, et, la France continuera à porter son exigence de PAC forte, à la hauteur de nos ambitions économiques pour le revenu des agriculteurs, et ambitions environnementales pour accélérer la transition agro-écologique". Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, précise : « Je salue cette reconnaissance européenne de l’engagement de nos agricultrices et agriculteurs, maillons indispensables d’une chaine alimentaire résiliente et souveraine ».

 

 

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’usage des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menacent les milieux aquatiques…
Publicité