Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Affaire judiciaire dans l'industrie sucrière
Accusation de terrorisme classée sans suite mais Tereos porte plainte pour dénonciation calomnieuse

La plainte contre Tereos pour terrorisme a été classée sans suite par le Parquet. L’affaire ne va pas en rester là puisque le groupe sucrier a porté plainte contre X pour dénonciation calomnieuse.

A la base de l’histoire : le sorbitol, « un dérivé du sucre potentiellement utilisable comme propulseur d’engins explosifs lorsqu’il est mélangé à du nitrate de potassium », explique l’Action agricole picarde, qui retrace l’histoire à la base de l’affaire.

Le groupe Tereos en exporte et des sacs portant la marque Tereos ont été retrouvés dans des entrepôts de Daech. Les faits se passaient fin 2016 et l’alerte a été donnée par l’association CAR (Conflict armement research). Après vérification, l’industriel a admis que le produit incriminé provenait bien de ses usines picardes. Depuis, les dirigeants de l’entreprise affirment avoir cessé toutes les livraisons dans des zones à risque.

Cela n’a pas empêché le dépôt d’une plainte contre X, le 19 mars dernier, par huit adhérents de la coopérative, pour « actes de terrorisme et de complicité d’actes de terrorisme ». Les plaignants accusaient l’entreprise d’avoir procédé à deux autres livraisons vers la Syris en février et juillet 2017.

Au final, « la plainte contre Tereos pour terrorisme est classée sans suite », titre le journal picard. « en moins d’un mois, ce qui est rare pour la section antiterroriste du Parquet, la plainte a été traitée ». Raphaël Delpech, porte-parole du groupe Tereos avoue avoir été presque surpris par les délais. « On n’imaginait pas que le Parquet allait rendre sa décision aussi vite », confie-t-il à Florence Guilhem qui suit le dossier pour l’Action agricole picarde. Pour Raphaël Delpech, si le Parquet a classé rapidement le dossier, c’est qu’il a « pris conscience de son instrumentalisation ». Et de rappeler la campagne de « déstabilisation » dont Tereos fait l’objet depuis presque deux ans. L’Action agricole indique que le groupe sucrier a, de son côté, porter plainte contre X pour dénonciation calomnieuse. « Affaire à suivre », conclut la journaliste.

Lire aussi « Tereos : comment garder le cap dans la tourmente ? »

Vous aimerez aussi

Les côtes de gascogne montent en douceur
Vigne

Toujours dynamique, l’IGP du Sud-Ouest qui produit 85 % de blanc ne se contente plus de se développer à…

Question débat : La réponse aux attentes de bien-être animal passe-t-elle par des équipements alternatifs ?
Porc
Truies maternité liberté, nouveaux concepts d’engraissements bi-climat… de nouveaux cahiers des charges incluant des exigences…
Le lait des Prés Rient Bio labellisé Fair for Life
Lait

Les Prés Rient Bio, filiale bio de Danone, et Biolait ont décroché le label Fair For Life. Ce label est…

Une charte pour installer de nouveaux coopérateurs
Lait
Son objectif : mieux accueillir les jeunes qui font le choix d’entrer dans une coopérative laitière.
Aux États-Unis, des conditions moins stimulantes pour la production laitière
Lait

La marge sur coût alimentaire en 2018 a été une des plus basses depuis 2013 aux États-Unis…

L’attractivité de la filière laitière au cœur des journées des coopératives laitières
Lait
Lors d’une conférence de presse organisée le 18 avril à l’occasion de leurs journées 2019, les coopératives laitières se sont…
Publicité

Bloc abonnement

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site [nom du site]
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière [nom du site]
Consultez les revues [nom du site] et [nom du site] au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière [nom du site]