Aller au contenu principal

Pesticides et biodiversité : la FNSEA et Jeunes agriculteurs très inquiets des nouvelles contraintes fixées aux agriculteurs

Les deux syndicats agricoles craignent que les objectifs juridiquement contraignants fixés par la Commission européenne ne conduisent à la réduction de la production agricoles.

inquiétude agriculteurs français
© Pixabay

La FNSEA et Jeunes agriculteurs ont exprimé « une forte inquiétude » hier suite à la publication par la Commission européen de deux propositions dans le cadre du Pacte vert (Green Deal) sur la réduction des pesticides et la restauration de la nature. Dans un communiqué, les deux syndicats agricoles s’alarment des « objectifs juridiquement contraignants » fixés par Bruxelles « qui risqueraient de conduire les productions agricoles dans des impasses » ou « réduisant le potentiel de production alimentaire ».

Selon la FNSEA et Jeunes agriculteurs, plusieurs productions sont déjà confrontées à une absence de solutions de protection sanitaire, « conduisant à leur régression au profit des importations (moutarde, lentille, fruits, légumes...) ». « C’est inacceptable. De même, le règlement sur la protection de la Nature ne doit pas se traduire par la diminution de terres cultivées, ni la mise sous cloche de territoires entiers qui perdraient également leur vocation productrice », appréhendent les deux syndicats agricoles.

Prévoir des calendriers réalistes

Selon la FNSEA et Jeunes agriculteurs, « combiner protection de l’environnement et souveraineté alimentaire n’est plus une option mais une nécessité ». Cependant « les trajectoires de progrès doivent être soutenables, en renforçant la recherche pour disposer d’alternatives efficaces et favoriser les innovations », poursuivent-ils dans un communiqué appelant à « mobiliser des moyens d’accompagnement des agriculteurs et des filières et prévoir des calendriers réalistes pour des évolutions soutenables ».

Les deux syndicats appellent aussi la Commission à concrétiser « sans délai » la mise en œuvre de la réciprocité des normes.

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs demandent aux Parlementaires européens et au Conseil européen d’étudier « les impacts sur l’économie, l’emploi, la santé, l’environnement, le pouvoir d’achat, l’alimentation » pour « parvenir à des règlements équilibrés pour des ambitions européennes soutenables ».

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Publicité