Aller au contenu principal

Pesticides et biodiversité : la FNSEA et Jeunes agriculteurs très inquiets des nouvelles contraintes fixées aux agriculteurs

Les deux syndicats agricoles craignent que les objectifs juridiquement contraignants fixés par la Commission européenne ne conduisent à la réduction de la production agricoles.

inquiétude agriculteurs français
© Pixabay

La FNSEA et Jeunes agriculteurs ont exprimé « une forte inquiétude » hier suite à la publication par la Commission européen de deux propositions dans le cadre du Pacte vert (Green Deal) sur la réduction des pesticides et la restauration de la nature. Dans un communiqué, les deux syndicats agricoles s’alarment des « objectifs juridiquement contraignants » fixés par Bruxelles « qui risqueraient de conduire les productions agricoles dans des impasses » ou « réduisant le potentiel de production alimentaire ».

Selon la FNSEA et Jeunes agriculteurs, plusieurs productions sont déjà confrontées à une absence de solutions de protection sanitaire, « conduisant à leur régression au profit des importations (moutarde, lentille, fruits, légumes...) ». « C’est inacceptable. De même, le règlement sur la protection de la Nature ne doit pas se traduire par la diminution de terres cultivées, ni la mise sous cloche de territoires entiers qui perdraient également leur vocation productrice », appréhendent les deux syndicats agricoles.

Prévoir des calendriers réalistes

Selon la FNSEA et Jeunes agriculteurs, « combiner protection de l’environnement et souveraineté alimentaire n’est plus une option mais une nécessité ». Cependant « les trajectoires de progrès doivent être soutenables, en renforçant la recherche pour disposer d’alternatives efficaces et favoriser les innovations », poursuivent-ils dans un communiqué appelant à « mobiliser des moyens d’accompagnement des agriculteurs et des filières et prévoir des calendriers réalistes pour des évolutions soutenables ».

Les deux syndicats appellent aussi la Commission à concrétiser « sans délai » la mise en œuvre de la réciprocité des normes.

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs demandent aux Parlementaires européens et au Conseil européen d’étudier « les impacts sur l’économie, l’emploi, la santé, l’environnement, le pouvoir d’achat, l’alimentation » pour « parvenir à des règlements équilibrés pour des ambitions européennes soutenables ».

Les plus lus

Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant et membre de l’Académie de l’agriculture.
Cash Investigation : « une émission truffée d’erreurs qui n’explique pas à quoi sert la Pac »
Avant la diffusion de Cash Investigation sur la Pac, présentée par Elise Lucet, l’agroéconomiste indépendant Jean-Marie Séronie…
Elise Lucet Cash Investigation Pac
Cash Investigation : comment Elise Lucet discrédite les aides de la Pac
« Agriculture : où sont passés les milliards de l’Europe ? ». Tel est le titre du prochain numéro de l’émission Cash…
alimentation animale
Plan de résilience agricole : l’aide aux éleveurs pour l'alimentation animale, mode d’emploi
Le guichet pour l’aide aux éleveurs confrontés à une hausse des coûts de l’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est…
Serge Zaka agroclimatoloque météo
Canicule 2022 : pourquoi le scénario de l'été 1976 se rapproche, selon Serge Zaka
La France connait cette semaine un exceptionnel épisode de canicule précoce après un début de printemps très chaud et sec. Un…
solagro
Pesticides : une carte de France des IFT publiée par Solagro
Quels pesticides ont été utilisés sur les surfaces agricoles dans votre commune ? Solagro et Ecotone proposent de le découvrir…
aide
Chèque alimentaire : un virement pour les plus précaires avant la rentrée
Elisabeth Borne, la Première ministre, a confirmé le versement d’une aide à la rentrée pour les personnes les plus modestes,…
Publicité