Aller au contenu principal

Neuf leviers pour augmenter son autonomie protéique

La flambée du prix des aliments encourage à devenir plus autonome. Il existe de nombreux leviers pour améliorer son autonomie protéique mais leur application n’est pas toujours simple. Sans changer complètement son système, l’optimisation de la ration et des ressources disponibles permettent déjà des gains importants.

« La situation en Europe de l’Est, et notamment en Ukraine, entraîne une flambée des prix des matières premières qui se trouvaient déjà à un niveau très haut en début d’année. Au vu des prix atteints à ce jour, cette nouvelle envolée des intrants pourrait se traduire par une hausse importante et rapide du coût de production des élevages ovins et plus particulièrement des coûts d’alimentation », explique Barbara Fança, chargée de projets en conduite et alimentation des petits ruminants laitiers à Idele. Dans ce contexte économique tendu, il existe différents leviers à activer pour s’adapter et augmenter son autonomie protéique et alimentaire. Ces solutions vont du changement de système à l’optimisation des ressources et laissent une marge de manœuvre importante pour les éleveurs. L’optimisation de la ration et la valorisation des fourrages sont les leviers qui permettent les gains les plus importants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
    Jean-Paul Béthencourt, éleveur de 600 brebis allaitantes dans le Pas-de-Calais. © B. Morel « La bergerie n’est pas conçue…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre