Aller au contenu principal

Les bons gestes pour manipuler les ovins

Des techniques de manipulation animalière facilitent la saisie et le déplacement des ovins. Dans ces interventions, l’éleveur doit privilégier une bonne relation avec l’animal. Rappel des bons gestes dans le dossier de Pâtre n°625.

Induire des relations positives pour les interventions futures
Induire des relations positives pour les interventions futures
© L. Sagot

Les éleveurs sont en contact physique étroit avec les animaux. Manipulations, traitements, soins, les occasions sont nombreuses d’intervenir sur les ovins. Ces opérations individuelles sont souvent collectives quand il faut par exemple parer les onglons de 50, 100, 400 bêtes. De telles opérations représentent des charges physiques et mentales importantes pour manipuler la masse de tout le troupeau et répéter les mouvements tout en observant attentivement chaque animal. Ainsi, le parage des onglons où les traitements ne sont pas de simples gestuelles standardisées ; elles demandent de s’adapter à chaque cas particulier. Surtout que travailler avec du vivant demande de la patience, de la douceur et du calme, notamment pendant l’agnelage ou les soins aux malades.

En revanche, des interventions sur les béliers plus puissants ou le déplacement de lots d’animaux demande de faire preuve de ruse et de vigueur pour maîtriser l’animal et lui imposer sa volonté. Un « bon animalier » doit donc associer calme et tolérance, autorité et vigueur, ruse et confiance. Ces manipulations étant potentiellement traumatisantes pour l’animal, il faudra veiller à ce qu’elles n’entraînent pas une méfiance et une dégradation de la relation homme-animal.

La parution du guide Manipulations et interventions en élevage ovin et caprin est l’occasion de rappeler les bons gestes pour manipuler les moutons. À chaque étape de la vie, toutes ces manipulations, notamment lors du soin aux jeunes, sont l’occasion d’éduquer les animaux et induire des relations positives qui faciliteront plus tard les autres interventions. Les bonnes relations hommeanimal s’acquièrent dès le plus jeune âge.

Si, avec l’accroissement de la taille des cheptels, il est de moins en moins facile de passer du temps au milieu du troupeau, les contacts positifs avec les animaux sont à privilégier pour que les animaux s’en souviennent. De bonnes techniques de manipulations, qui ne font pas souffrir les animaux, sont essentielles pour avoir un contact sans stress avec ses brebis.

La suite dans le dossier du Pâtre n°625 de juin-juillet :

  • Saisir et déplacer un ovin - En images
  • Ce qu’il se passe dans la tête du mouton - Perceptions sensorielles et comportements
  • Les astuces d’approche et de contention de Jean-Marie Davoine - Dans le calme
  • Se former à la manipulation des ovins - Avec le service santé-sécurité au travail de la MSA
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre