Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les bons gestes pour manipuler les ovins

Des techniques de manipulation animalière facilitent la saisie et le déplacement des ovins. Dans ces interventions, l’éleveur doit privilégier une bonne relation avec l’animal. Rappel des bons gestes dans le dossier de Pâtre n°625.

Induire des relations positives pour les interventions futures
Induire des relations positives pour les interventions futures
© L. Sagot

Les éleveurs sont en contact physique étroit avec les animaux. Manipulations, traitements, soins, les occasions sont nombreuses d’intervenir sur les ovins. Ces opérations individuelles sont souvent collectives quand il faut par exemple parer les onglons de 50, 100, 400 bêtes. De telles opérations représentent des charges physiques et mentales importantes pour manipuler la masse de tout le troupeau et répéter les mouvements tout en observant attentivement chaque animal. Ainsi, le parage des onglons où les traitements ne sont pas de simples gestuelles standardisées ; elles demandent de s’adapter à chaque cas particulier. Surtout que travailler avec du vivant demande de la patience, de la douceur et du calme, notamment pendant l’agnelage ou les soins aux malades.

En revanche, des interventions sur les béliers plus puissants ou le déplacement de lots d’animaux demande de faire preuve de ruse et de vigueur pour maîtriser l’animal et lui imposer sa volonté. Un « bon animalier » doit donc associer calme et tolérance, autorité et vigueur, ruse et confiance. Ces manipulations étant potentiellement traumatisantes pour l’animal, il faudra veiller à ce qu’elles n’entraînent pas une méfiance et une dégradation de la relation homme-animal.

La parution du guide Manipulations et interventions en élevage ovin et caprin est l’occasion de rappeler les bons gestes pour manipuler les moutons. À chaque étape de la vie, toutes ces manipulations, notamment lors du soin aux jeunes, sont l’occasion d’éduquer les animaux et induire des relations positives qui faciliteront plus tard les autres interventions. Les bonnes relations hommeanimal s’acquièrent dès le plus jeune âge.

Si, avec l’accroissement de la taille des cheptels, il est de moins en moins facile de passer du temps au milieu du troupeau, les contacts positifs avec les animaux sont à privilégier pour que les animaux s’en souviennent. De bonnes techniques de manipulations, qui ne font pas souffrir les animaux, sont essentielles pour avoir un contact sans stress avec ses brebis.

La suite dans le dossier du Pâtre n°625 de juin-juillet :

  • Saisir et déplacer un ovin - En images
  • Ce qu’il se passe dans la tête du mouton - Perceptions sensorielles et comportements
  • Les astuces d’approche et de contention de Jean-Marie Davoine - Dans le calme
  • Se former à la manipulation des ovins - Avec le service santé-sécurité au travail de la MSA
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

À défaut de tonte, éliminer la laine souillée autour de la queue et de la vulve facilite la monte par les béliers.  © Ciirpo/Idele
Pas de tonte pendant la lutte
Avec le confinement lié au Covid-19, la tonte assurée par des tondeurs professionnels risque fort d’être reportée. Tondre plus…
Le site boutique.agneaudelaitdespyrenees.com propose des agneaux à commander jusqu'au 8 avril.
Un drive d’agneau de lait des Pyrénées en Béarn et Pays Basque
Dans les Pyrénées-Atlantiques, les coopératives Caoso, Axuria et AOBB se sont unies pour organiser une vente directe et proposer…
Bruno Damiens, éleveur de brebis allaitantes en Ardèche.
[Les éleveurs ovins face au coronavirus – 1] Des annulations et des incertitudes
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
Les professionnels ovins cherchent des chambres froides pour stocker provisoirement les agneaux abattus.  © D. Hardy
Les conséquences de l’engorgement du marché
Face à une offre excédentaire et une consommation morose, le principal risque est un engorgement du marché de la viande ovine,…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre