Aller au contenu principal

Le sésame comme substitut au maïs dans l’alimentation des ovins

Le sésame pourrait être une source alimentaire intéressante pour les agneaux. Le sésame est une plante qui résiste bien au stress hydrique.
Le sésame pourrait être une source alimentaire intéressante pour les agneaux. Le sésame est une plante qui résiste bien au stress hydrique.
© Pixabay

Dans le sud de la France, le sésame pourrait bientôt remplacer le maïs. En effet, le sésame tolère davantage la sécheresse, tout en représentant une source conséquente d’énergie et de protéine. Une équipe de chercheurs brésiliens a montré en début d’année 2022 que l’engraissement des agneaux castrés est plus efficace avec de l’ensilage de sésame qu’avec de l’ensilage de maïs.

Efficacité prouvée en région semi-aride

Les carcasses obtenues avec l’alimentation au sésame présentent même une meilleure teneur en acide gras bénéfique à la santé humaine. Les ovins ont autant d’appétence pour l’ensilage de sésame que pour celui de maïs, et l’itinéraire technique n’est pas très différent entre ces deux cultures. Les tourteaux et graines (toastées ou non) de sésame avaient déjà fait leurs preuves dans l’alimentation des ovins, laitiers comme allaitants, en région semi-aride. Cependant, l’ensilage engendre moins de coût de transformation donc reviendrait moins cher… Si toutefois la plante pousse en France comme au Brésil. C’est ce qui a été testé dans la Drôme en 2016. L’essai, mené dans le cadre du projet Casdar Secalibio, conclut qu’il est tout à fait possible de cultiver le sésame dans le sud de la France, à condition de le semer avant le 20 juin et suivant une densité forte. L’itinéraire technique et les variétés à utiliser sont encore à perfectionner, car le sésame nécessite une température élevée pour se développer.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Damien Fraysse, 33 ans, se félicite de l'orientation prise par le Gaec. L'atelier laitier permettra à la sœur de celui-ci de s'installer en 2023.
Des brebis allaitantes aux laitières pour gagner plus
Francis et Damien sont les deux associés du Gaec Fraysse des Camps dans le Lot. Le père et le fils ont fait le pari, il y a deux…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Vers une réduction de statut de protection du loup
  Depuis 1992, les loups sont de retour en France. Les conséquences sur les activités d’élevage et la ruralité sont nombreuses et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre