Aller au contenu principal

Le pérail se tourne vers l’IGP

Après avoir vu sa demande d’AOP rejetée par l’Inao en juin, l’association pour la défense et la promotion du pérail se tourne vers l’IGP.

Son histoire a failli s’achever lors de l’industrialisation du roquefort. Mais le pérail a tenu bon, grâce à une poignée d’irréductibles producteurs et fromagers qui ont pérennisé la tradition et maintenu à flot le petit palet de brebis. Aujourd’hui, la poignée s’est muée en un millier d’exploitations agricoles et environ 140 emplois découlent du travail du pérail en fromagerie. L’association du pérail, présidée par Jean-François Dombre, producteur fromager, milite depuis de nombreuses années pour faire reconnaître officiellement le caractère particulier de ce produit de terroir. Après une sévère déconvenue lors de la demande d’obtention de l’AOP auprès de l’Institut national des appellations d’origine (Inao), avec près de 70 % de réponses négatives données par les membres du comité des AOP, l’association n’a pas pour autant abandonné son combat. Les membres de l’association du pérail ont appris de leurs erreurs et ont compris les raisons du refus de l’Inao : un cahier des charges trop hétérogène, avec des fabricants aux profils variés (industriels, fermiers, artisans) et une recette pas assez précise.

L’IGP plus cohérente avec la fabrication du pérail

Qu’à cela ne tienne, les membres de l’association sont investis aujourd’hui dans la démarche vers l’obtention de l’IGP, plus adaptée au mode de fabrication du pérail. En effet, la fameuse pastille bleue et jaune reflète davantage un savoir-faire et une qualité liés à une origine géographique, avec néanmoins un cahier des charges plus souple qu’avec les AOP. « Avec 1 000 tonnes fabriquées par an, le pérail a vraiment besoin de cette protection, explique Jean-François Dombre. Si nous avions demandé l’AOP lors du nouvel essor du pérail dans les années soixante-dix, nous l’aurions sans doute obtenue. Mais personne n’avait alors imaginé l’ampleur qu’il prendrait en 40 ans. » D’après le président de l’association, la directrice de l’Inao s’est engagée à ce que le pérail obtienne son IGP dans les trois prochaines années. En attendant, l’association du pérail va se transformer en organisme de défense et de gestion (ODG) dont les statuts seront officiellement validés et reconnus par l’Inao.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Les achats d'aliments concentrés représentent généralement une part importante des coûts de production.
Face à l’inflation, une aide publique pour l’alimentation animale
La guerre en Ukraine a entraîné une flambée du coût des matières premières agricoles, déjà à un haut niveau avant ce conflit.…
Les animations, concours et présentations du ring ovin du Salon de l'agriculture sont à suivre en direct puis en replay sur la chaîne YouTube du SIA.
Retrouvez le ring ovin du salon de l'agriculture en replay
Le Salon de l'agriculture de Paris retransmettait les présentations, concours et animations du ring ovin en direct puis en replay.
Faites vous-même votre aménagement en 3D.
Votre bergerie en 3D
« Des dizaines de plans de bergerie et de parcs de contention sur la page Web EquipInnovin » « Si vous souhaitez construire…
Le choix du chien de conduite doit s'effectuer suivant plusieurs critères. Les qualités au travail des deux parents est un incontournable.
Les cinq questions à se poser avant d’acheter un border collie
L’Association française du border collie a été créée en 1979 dans le but d’assurer la promotion et la sélection du border collie…
L'élevage ovin permet le maintien de surfaces enherbées qui stockent plus de la moitié des gaz à effet de serre émis par la production d'agneaux.
Faut-il arrêter l’élevage d’ovins pour sauver la planète ?
    Sindy Throude, chargée de mission élevage ovin et environnement à l’Institut de l’Élevage. © DR  « L’arrêt de l’élevage…
« J’ai appris à marcher au milieu des brebis de la ferme familiale »
Installé avec ses parents il y a quatre ans, Clément Rouquié a pris la suite de son grand-père sur l’exploitation familiale…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre