Aller au contenu principal

Autonomie Protéique
L’autonomie protéique des élevages ovins récompensée par Cap Protéines

  Lors du Salon international de l’Agriculture, sept exploitations ovines se sont vu décerner un Trèfle d’Or, en récompense de leurs stratégies et pratiques pour améliorer l’autonomie protéique de leurs troupeaux.

Le 2 mars, à l’occasion du salon de l’agriculture à Paris, et dans le cadre du programme Cap Protéines*, six élevages ovins (trois en brebis laitières et trois en allaitantes) ont été récompensés par un Trèfle d’Or pour leurs réflexions et actions mises en place autour de l’autonomie protéique.

La plaque de bronze et le diplôme qui leur ont été remis symbolisent les leviers et les stratégies que les éleveuses et éleveurs ont décidé d’appliquer pour s’affranchir tout ou partie de l’achat de protéines végétales pour l’alimentation de leurs troupeaux. Cap Protéines compte dans ses rangs 35 fermes pilotes en ovins lait et 45 en ovins allaitants et pour choisir les lauréats des trèfles d’or, les critères ont porté sur « le niveau atteint en autonomie protéique mais également les performances globales de l’exploitation ainsi que l’aspect environnemental », souligne Jérôme Pavie, coordonnateur du programme à l’Institut de l'Elevage.

Palmarès ovin lait :

  • Le gaec Etcheberria, dans les Pyrénées-Atlantiques. Pierre Couillet et sa mère élèvent 330 brebis laitières et livrent leur lait pour l’Ossau-Iraty. Le Gaec atteint les 77 % d’autonomie protéique et a notamment mis en place une ration de soja toasté produit sur la ferme dans l’alimentation du troupeau.

Lire aussi : "Je produis du soja toasté et broyé pour mes brebis laitières"

  • Le Gaec de la Manentie, dans le Tarn. Mathieu Gasc et Mickaël Soulet ont atteint l’autonomie protéique complète pour leurs 670 brebis laitières. Ils produisent du lait pour Roquefort et font pâturer leurs agnelles, gagnant ainsi en autonomie sur le concentré.
  • La Ferme des Quatre Vents, en Ille-et-Vilaine, a mis en place un séchoir en grange pour pallier le climat très humide de la région. Cela a permis aux éleveurs d’atteindre 97 % d’autonomie protéique pour leurs 120 brebis laitières.

Palmarès ovin viande :

  • La Ferme de Sauvigny, dans les Deux-Sèvres, conduit ses 330 brebis en bio. Elle est 100 % autonome en protéines. Nicolas Paillier a pris conscience de l’importance de l’herbe lorsqu’une cliente s’est étonnée de voir les agneaux manger des concentrés. Depuis, il a amélioré son système de pâturage tournant, a diminué la taille de son cheptel en se basant sur la capacité de sa ferme à produire de l’herbe.
  • Jean-Christophe Reix, en Haute-Vienne élève 380 brebis allaitantes en agriculture biologique.
  • Le Gaec de la Sizampe, dans le Vaucluse, a atteint 93 % d’autonomie. Les 570 brebis allaitantes pâturent des prairies multiespèces, plus résistantes et résilientes face aux aléas climatiques et à l’altitude.

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre