Aller au contenu principal

Antoine Brimboeuf, président de l’AFBC et formateur à la Bergerie nationale
Comment rabattre le troupeau vers le berger

Après l’apprentissage des encerclements, on peut, avec un chien avec lequel on maîtrise a minima le stop, débuter celui des déplacements.

Le chien doit s'aligner avec le troupeau et le maître et va naturellement faire avancer le premier vers le deuxième.
Le chien doit s'aligner avec le troupeau et le maître et va naturellement faire avancer le premier vers le deuxième.
© B. Morel

 

 
Antoine Brimboeuf, président de l’AFBC et formateur à la Bergerie nationale
Antoine Brimboeuf, président de l’AFBC et formateur à la Bergerie nationale © DR
Si un chien de troupeau ne doit savoir faire qu’une seule chose, pour être utilisable, c’est de faire le tour du troupeau, s’arrêter à l’opposé et amener les animaux à son maître. C’est d’ailleurs la première action que l’on va généralement inculquer à un Border collie et nombre d’entre eux comblent de services et de satisfaction leurs maîtres en ne sachant faire que cela !

 

L’amenée est l’action instinctive du chien de conduite

L’amenée, est une action de déplacement qui ne nécessite pas forcément que le maître commande son chien. Par instinct ou par apprentissage, c’est le chien, qui, sans ordre de direction, va trouver naturellement son positionnement par rapport ou troupeau pour que celui-ci se dirige vers l’éleveur. On parle alors de « point d’équilibre ou de balance » qui le plus souvent correspond à la position « midi ».

On positionne le jeune chien à l’opposé d’un petit lot d’animaux grégaires, mobiles mais non fuyants.

Associer l’ordre au mouvement des brebis

On libère de l’espace en se reculant devant les bêtes et en essayant de les aspirer dans ce mouvement, tout en accompagnant la manœuvre de l’ordre « amène ».

Pour démarrer le mouvement, le berger peut soit appeler les brebis (risque de confusion avec les ordres du chien) ou les attirer avec du sel ou du concentré. Dans l’idéal, on gardera les animaux à quelques mètres de distance pour que le chien puisse aligner les deux points que représentent le lot et son maître. Trop de proximité berger/troupeau peut lui faire croire que son maître est au milieu des brebis et la manœuvre aura beaucoup moins de sens pour lui !

Ses séances doivent être pratiquées dans des endroits clos, ou les animaux n’ont pas d’habitudes de cheminement, afin de faciliter l’apprentissage du jeune chien. Si au contraire les animaux ont des itinéraires systématiques, on s’en servira au début du dressage pour que le chien comprenne et réussisse l’exercice. Petit à petit, l’expérience aidant, on pourra demander au chien d’amener les animaux dans le sens inverse de leurs habitudes pour qu’il prenne conscience qu’il doit pouvoir imposer un déplacement au troupeau et pas seulement le suivre.

Les plus lus

Vincent Bienfait
« Je gagne 2,6 Smic avec le système ovin pâturant que j’ai développé »
Éleveur multiplicateur de brebis Romane dans le Morbihan, Vincent Bienfait a mis en place un système très pâturant, encore peu…
Vue aérienne de la ferme du domaine Bella Donna, en Italie.
Une ferme ovine multifonctionnelle à l’italienne
À l’image de jeunes agriculteurs italiens, Murad Salem se diversifie pour s’adapter aux nouveaux enjeux de l’agriculture.
Mouton nez noir du Valais
Moutons blancs, nez noirs - Les chouchous du Valais
Un documentaire Arte présente l’élevage de la race nez noir du Valais.
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Emilien Chaillou avec ses brebis lacaune.
« En Bretagne, nous désaisonnons nos brebis laitières en bio »
En Ille-et-Vilaine, Émilien Chaillou et Johanna Colleau conduisent leurs brebis laitières en bio et à contre-saison pour répondre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre