Aller au contenu principal

Aurélie Clet, conseillère CER France Isère
La formation des prix de la viande ovine en vente directe

Aurélie Clet (CER France) explique comment former ses prix en vente directe en élevage ovin allaitant.

Bien définir le prix de ses produits en vente directe demande une réflexion en amont et un chiffrage de chaque étape de production.
© B. Morel
Aurélie Clet, CER France de l'Isère
Aurélie Clet, conseillère au CER France de l'Isère

« Pour établir les prix des produits en vente directe il faut faire la somme de toutes des charges de production. Ensuite, on estime un coût de production par agneau et on calcule quel volume on va produire de chaque morceau (côtelette, gigot, épaule, etc.). A partir de là, on établit une grille tarifaire des différents morceaux permettant de couvrir ses couts de production. La dernière étape consiste à comparer les prix calculés avec ceux pratiqués chez la concurrence (grande distribution, boucher, magasins de producteurs, …). Enfin, on vérifie si le producteur applique les prix moyens trouvés sur ses propres produits il s’y retrouve ou non, à adapter en fonction de ses spécificités : lieu de vente, clientèle, signe de qualité. A ne pas oublier dans le calcul des charges de production : les frais de découpe, de formation, d’aménagement et d’équipement du local de transformation, les frais de commission des magasins de producteurs, les frais de fonctionnement des TPE…

 

 

La stratégie choisie par le producteur va déterminer si les prix sont les mêmes selon les canaux de distribution ou s’il les adapte en fonction des volumes écoulés ou de potentiels contrats avec des enseignes de plus grosse taille. Cependant, n’avoir recours qu’à un seul prix par produit est plus simple au niveau de l’étiquetage. L’augmentation des prix peut se faire annuellement, en fonction de la hausse des charges. Cette année, avec la flambée des matières premières nous conseillons à tous nos producteurs de procéder à une augmentation des prix comprise entre 2 et 5 %, selon l’acceptabilité par le client, à adapter en fonction de la marge nette de l’atelier (un producteur n’ayant déjà que peu de marge n’aura pas d’autres choix que d’augmenter les prix de vente pour ne pas vendre à perte). »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
La rencontre d'une ourse suitée est le cas le plus dangereux car elle peut avoir des réactions imprévisibles si elle sent du danger pour ses petits.
Ces bergers qui ont croisé l’ours
Durant l’été 2020, deux bergers ont été confrontés directement à des ours qui passaient à proximité de leurs troupeaux. La…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
François Bouclet, 25 ans, utilise un quad, outil indispensable pour réaliser les clôtures sur les parcelles de couverts.
« Ma troupe pâture chez les voisins plus de six mois par an »
À Louches dans le Pas-de-Calais, François Bouclet s’est installé en janvier 2020 sur la ferme familiale. Il a fait évoluer l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre