Aller au contenu principal

La brebis laitière décortiquée aux 3R

La 26e édition des journées de la recherche sur les ruminants, coorganisées par l’Institut de l’élevage et Inrae, a montré un intérêt accru pour les brebis laitières.

Posters et présentations orales informaient le monde de la recherche et du développement des ruminants.  © D. Hardy
Posters et présentations orales informaient le monde de la recherche et du développement des ruminants.
© D. Hardy

« Nous avons et nous aurons besoin d’élevage », ont tenu à réaffirmer Philippe Mauguin et Joël Merceron, respectivement PDG de l’Institut national de la recherche agronomique (Inrae) et directeur de l’Institut de l’élevage (Idele), en ouverture des 26es rencontres autour des recherches sur les ruminants (3R) les 7 et 8 décembre, à Paris. L’édition 2022 a été riche : 600 inscrits, 130 posters, 88 communications, 21 expérimentations et initiatives terrain, des jeux sérieux. Elle est aussi le reflet du dialogue entre recherche publique et de terrain pour proposer des solutions acceptables et correctement dimensionnées aux éleveurs.

L’élevage de ruminants est indispensable

« Les 3R sont le fruit d’une collaboration entre l’Institut de l’élevage et l’Inrae, a rappelé Philippe Mauguin. L’élevage nous est indispensable pour de nombreuses raisons, notamment la valorisation des surfaces, la fourniture d’azote organique, son rôle sur les territoires, etc. Ainsi que l’ensemble des filières agricoles, il a aussi des défis à relever : alimentation, biodiversité, environnement, prévention des zoonoses et lutte contre l’antibiorésistance… Les questions sont nombreuses, toutes les disciplines sont nécessaires (génétique, zootechnique, qualité des produits, environnement, sociologie) et nous devons embarquer l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire. »

Améliorer le travail à la traite

Catherine de Boissieu, d’Idele, a présenté le projet AmTrav’Ovin, qui permet aux éleveurs de réfléchir aux pistes d’amélioration du confort de travail en ovin lait. « Nous avons filmé un éleveur puis son père lors de la traite. Cela leur a permis de se rendre compte que la salle de traite n’était pas adaptée pour le père. » Ellen Laclef, d’Inrae, a présenté ses travaux sur les solutions alternatives aux hormones pour la stimulation des chaleurs des Lacaune. Enfin, Fabien Corbières, de l’école vétérinaire de Toulouse, a dressé le panorama des pratiques de mise à la reproduction des agnelles Manech tête rousse entre 2009 et 2018.

Retrouvez l’ensemble des communications des 26es 3R sur journees3r.fr

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre