Aller au contenu principal

En Bretagne, l’élevage ovin intéresse les jeunes

Encore peu développée, la production ovine en Bretagne attire de plus en plus de porteurs de projet. Des jeunes intéressés aussi par des systèmes plus pâturants.

Brebis et agneaux au pâturage en Bretagne.
En Bretagne, beaucoup de nouveaux éleveurs sont intéressés par des systèmes plus pâturants.
© V. Bargain

Organisée dans le cadre d’Inn’Ovin à Saint-Servant-sur-Oust, dans le Morbihan, la journée régionale ovine a réuni 60 personnes – dont 45 éleveurs et porteurs de projet. « Avec 50 000 brebis et 230 éleveurs de plus de 50 brebis, la Bretagne est une petite région moutonnière, précise Alain Gouedard, des chambres d’agriculture de Bretagne. Depuis quelques années toutefois, la production ovine retrouve un regain d’intérêt auprès de porteurs de projet ou d’éleveurs de bovins en quête de reconversion. »

Le contexte régional est en effet propice au développement de la production, avec la présence de plusieurs outils d’abattage, dont un acteur important de la filière (SVA Jean Rozé/Agromousquetaires), une demande régulière des grossistes et abatteurs en agneaux identifiés (agneaux de nos régions, Label rouge Brocéliande, agneaux celtes, bretons…), un contexte pédoclimatique favorable à la production de fourrages et une filière structurée et dynamique.

Concurrence foncière entre les productions

La moitié des élevages sont spécialisés et majoritairement orientés vers la production d’agneaux de bergerie. À noter aussi, un développement des ateliers fromagers en brebis laitière.

S’installer en production ovine en Bretagne reste toutefois compliqué. « La pression foncière est importante du fait d’une forte concurrence entre les productions (porcs, méthanisation…), avec une tendance de plus en plus forte à l’agrandissement des exploitations, constate Alain Gouedard. Les jeunes non issus du milieu agricole peinent à accéder au foncier, alors que la demande d’installation en ovin est bien présente. »

Prairies et gestion du pâturage

La journée était cette année axée sur les prairies multi-espèces et la gestion du pâturage. Si la production d’agneaux de bergerie reste majoritaire en Bretagne, avec l’utilisation de la race Romane et l’étalement des agnelages, d’autres systèmes sont possibles et intéressent les nouveaux éleveurs.

Vincent Bienfait, dont l’exploitation était support de la journée, a ainsi mis en place un système très pâturant, basé sur la race Romane, mais avec une gestion en deux lots d’agnelage facilitant la gestion du pâturage. « Cet élevage, très performant techniquement et économiquement, montre que des systèmes plus pâturants sont possibles en Bretagne, souligne Alain Gouedard. D’autres éleveurs de Romane développent des systèmes à deux périodes d’agnelage facilitant le pâturage. Et ces systèmes intéressent les nouveaux éleveurs qui veulent limiter le travail. »

Les plus lus

Vue aérienne de la ferme du domaine Bella Donna, en Italie.
Une ferme ovine multifonctionnelle à l’italienne
À l’image de jeunes agriculteurs italiens, Murad Salem se diversifie pour s’adapter aux nouveaux enjeux de l’agriculture.
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Mouton nez noir du Valais
Moutons blancs, nez noirs - Les chouchous du Valais
Un documentaire Arte présente l’élevage de la race nez noir du Valais.
Emilien Chaillou avec ses brebis lacaune.
« En Bretagne, nous désaisonnons nos brebis laitières en bio »
En Ille-et-Vilaine, Émilien Chaillou et Johanna Colleau conduisent leurs brebis laitières en bio et à contre-saison pour répondre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre