Aller au contenu principal

Gagner du temps et de l’argent en distribuant la ration en bergerie

Tapis d’alimentation, chaîne de distribution, tare des outils de pesage, sont autant de matériels et d’astuces pour gagner en confort de travail et économiser lors de la distribution des concentrés et des fourrages à ses ovins.

Brebis mangeant du foin sur un tapis d'alimentation en bergerie.
Les tapis d'alimentation, quoique relativement onéreux à l'installation, représentent un gain de temps et d'énergie lors de la distribution des fourrages aux brebis.
© DR

La distribution des fourrages et des concentrés en bergerie est une astreinte importante dans les élevages ovins. Il est donc indispensable de bien penser ses installations et son organisation pour limiter le temps de travail et la pénibilité. De manière générale, il est primordial de réfléchir à la circulation, afin de limiter les trajets inutiles ou trop longs, générateurs de fatigue et de pénibilité.

Dans le cas de la distribution de fourrages par exemple, l’installation de tapis d’alimentation permet de réduire significativement le temps de travail. Dans une étude réalisée à la ferme expérimentale ovine de Carmejane, dans les Alpes de Haute-Provence, où des brebis étaient alimentées avec des tapis et d’autres avec des râteliers, le temps consacré à la distribution (hors acheminement des aliments jusqu’à la bergerie) était divisé par deux avec des tapis par rapport à une distribution aux râteliers.

Une chaîne de distribution pour ne pas porter de seaux

Pour distribuer l’aliment concentré aux agneaux, l’utilisation de chaîne de distribution permet de limiter le port de charges lourdes. Pour un lot de 100 agneaux en finition, cela représente plus de quatre tonnes de concentrés qu’il n’est plus nécessaire de porter pour remplir les nourrisseurs. L’installation de chaîne de distribution est également intéressante dans le cas de fabrication de mélange fermier, permettant de proposer aux agneaux un mélange régulier au cours du temps et homogène et d’optimiser leurs performances.

Sans parler d’installations coûteuses, une pratique importante pour limiter les gaspillages et optimiser les concentrés distribués est de réaliser régulièrement la tare des outils de distribution. Par exemple, pour un seau de grain, il est intéressant de peser à chaque nouvelle récolte ou approvisionnement un seau plein, car la densité des céréales est très variable selon l’année de récolte.

Laisser la main plus facilement

Adapter ses équipements et son organisation permettra donc de limiter le temps et la pénibilité du travail et d’être plus précis dans sa distribution et de limiter les gaspillages, que ce soit en termes de fourrages ou de concentrés.

Enfin, une bonne organisation de la distribution et des équipements adaptés permettront de simplifier le passage de relais lorsqu’un salarié, un stagiaire, ou un membre de votre famille devront soigner à votre place.

Pour repenser l’organisation de la distribution des fourrages et concentrés en bergerie, n’hésitez pas à faire appel à un conseiller.

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre