Aller au contenu principal

Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pyrénées-atlantiques
Des échanges de fourrages pour plus d'autonomie

Dans la zone AOC Ossau-Iraty, les besoins en alimentation des exploitations à brebis laitières se sont accrus ces dernières années et les achats approchent actuellement les 100 000 tonnes. Les producteurs et éleveurs ovins lait de la zone ont mis au point un programme d'échanges de fourrages et de céréales. Ces échanges directs constituent un levier pour améliorer le niveau d'autonomie des élevages. La conjoncture actuelle sur le prix des intrants et sur l'impact des transports sur l'environnement ne peut que conforter cette décision. Elle met aussi l'accent sur une complémentarité entre la plaine et la campagne et permet de renforcer les liens et la collaboration au sein d'un même territoire. Le nouveau cahier des charges de l'appellation spécifie que les achats « hors zone AOC » ne doivent pas dépasser 320 kg de matière sèche par brebis, avec un abaissement à 280 kg en 2011. Les résultats d'appui technique 2008 montrent que le niveau moyen d'achat « hors zone AOC » est de 130 kg.

Les années de sécheresse ont de plus fait apparaître les risques de devenir trop dépendants des achats d'aliments. Au vu de ces éléments parmi d'autres, le syndicat Ossau-Iraty a mené une étude de faisabilité concernant le développement des échanges de fourrages et de céréales. Un groupe de travail a été constitué et a pris attache auprès du GIS iD 64. Ces ventes se pratiquent depuis de nombreuses années, en Béarn en particulier. Des enquêtes réalisées auprès d'éleveurs acheteurs, mais surtout auprès de producteurs engagés dans la vente de graines ou de fourrages a fait clairement apparaître les facteurs de motivation et de faisabilité de tels échanges : les liens directs entre producteurs et éleveurs, l'engagement humain, la maîtrise des actes sont autant d'éléments qui donnent du sens à ces échanges. Si la gestion des graines paraît relativement simple à concevoir, la production de fourrages sera plus complexe. Il reste à imaginer un cadre juridique mais souple et à coût réduit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Transhumance en Mongolie
Éleveuses de brebis dans les Bouches du Rhône, Manon Gontier et sa mère ont pu participer à une transhumance dans une famille…
Vignette
Vers la transhumance comme patrimoine mondial
La transhumance pourrait être rapidement reconnue par l’Unesco comme un patrimoine mondial, immatériel et culturel.
La consommation d'antibiotiques vétérinaires a fortement baissé mais les efforts doivent se maintenir pour limiter l'antibiorésistance.  © D. Hardy
Forte baisse des antibiotiques vétérinaires
En 2018, les ovins et caprins français ont consommé plus de 27 tonnes de matière active d’antibiotique selon une étude de l’…
Vignette
Pour passer une petite annonce dans Pâtre
Pour passer une annonce sur reussir.fr/patre et dans la revue Pâtre, il faut imprimer la grille de petites annonces ci-dessous,…
La congélation de la semence  n'a pas les mêmes conséquences selon le bélier. Identifier les semences les plus congelables sera un atout pour les centres d'insémination. © B. Morel
Vers des paillettes de semence plus efficaces
Les avancées scientifiques lèvent petit à petit les freins à l’augmentation du recours à la congélation des semences de béliers.
Les vignerons ont du mal à écouler leurs stocks de marc, matière vue comme un sous-produit de la vinification. L'alimentation animale pourrait être un débouché intéressant. © DR
Des agneaux engraissés au marc de raisin
Une équipe de chercheurs sud-africains a cherché à intégrer du marc de raisin, denrée bon marché, dans la ration de finition des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre