Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pyrénées-atlantiques
Des échanges de fourrages pour plus d'autonomie

Dans la zone AOC Ossau-Iraty, les besoins en alimentation des exploitations à brebis laitières se sont accrus ces dernières années et les achats approchent actuellement les 100 000 tonnes. Les producteurs et éleveurs ovins lait de la zone ont mis au point un programme d'échanges de fourrages et de céréales. Ces échanges directs constituent un levier pour améliorer le niveau d'autonomie des élevages. La conjoncture actuelle sur le prix des intrants et sur l'impact des transports sur l'environnement ne peut que conforter cette décision. Elle met aussi l'accent sur une complémentarité entre la plaine et la campagne et permet de renforcer les liens et la collaboration au sein d'un même territoire. Le nouveau cahier des charges de l'appellation spécifie que les achats « hors zone AOC » ne doivent pas dépasser 320 kg de matière sèche par brebis, avec un abaissement à 280 kg en 2011. Les résultats d'appui technique 2008 montrent que le niveau moyen d'achat « hors zone AOC » est de 130 kg.

Les années de sécheresse ont de plus fait apparaître les risques de devenir trop dépendants des achats d'aliments. Au vu de ces éléments parmi d'autres, le syndicat Ossau-Iraty a mené une étude de faisabilité concernant le développement des échanges de fourrages et de céréales. Un groupe de travail a été constitué et a pris attache auprès du GIS iD 64. Ces ventes se pratiquent depuis de nombreuses années, en Béarn en particulier. Des enquêtes réalisées auprès d'éleveurs acheteurs, mais surtout auprès de producteurs engagés dans la vente de graines ou de fourrages a fait clairement apparaître les facteurs de motivation et de faisabilité de tels échanges : les liens directs entre producteurs et éleveurs, l'engagement humain, la maîtrise des actes sont autant d'éléments qui donnent du sens à ces échanges. Si la gestion des graines paraît relativement simple à concevoir, la production de fourrages sera plus complexe. Il reste à imaginer un cadre juridique mais souple et à coût réduit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La bergerie, terminée en 2016, est fonctionnelle avec ses nourrisseurs et ses cornadis. © J.-M. Bidoire
Produire 500 agneaux avec 300 brebis Ile-de-France et Texel
Quatre ans après son installation, Pierre Largy produit 500 agneaux, dont 80 % sous label rouge, dans un nouveau bâtiment…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Au 31 mars, le loup avait déjà tué plus de 1 200 animaux domestiques. © L. Bourgeois
Le loup, 27 années de cauchemars
Voilà près de 30 ans que le loup a fait son retour en France, protégé par la Convention de Berne et la directive Habitat de l’…
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimales pour assurer un revenu par travailleur de 2, 2,5 ou 3 Smic.
Un prix de revient de 9,50 à 12 euros pour avoir trois Smic en élevage ovin
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimaux pour assurer un revenu par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre