Aller au contenu principal

Des céréales pâturées en hiver sans baisse de rendement

Faire pâturer les céréales destinées à la récolte sans pénaliser leur rendement est possible.

À gauche, la partie pâturée par les brebis. À droite, la parcelle témoin.
À gauche, la partie pâturée par les brebis. À droite, la parcelle témoin.
© Ciirpo

« La recette : des céréales pâturées au stade tallage avec un sol portant »

 

 
Laurence Sagot, Institut de l’élevage/Ciirpo © Ciirpo
Faire pâturer les céréales destinées à la récolte sans pénaliser leur rendement est possible. Pour cela, il est impératif de ne pas dépasser le stade « fin tallage » à l’entrée des brebis. Ces résultats sont confirmés par le comptage des épis à la floraison : 378 épis pour les parcelles pâturées ou non. À partir du stade « montaison », les rendements sont fortement pénalisés. Une grande variabilité des effets du pâturage a toutefois été mesurée*. Ainsi, sur les 21 essais, le pâturage a majoré le rendement dans plus de la moitié, l’a maintenu dans un seul essai et l’a réduit dans 38 % d’entre eux. Le rôle de la portance reste à préciser mais la plus forte baisse de rendement générée par le pâturage a été enregistrée sur un sol non portant (-25 quintaux par hectare en zone de plaine).

 

Moins de maladies sur les plantes

Une réduction de 53 % de la surface des nécroses sur la deuxième feuille à la floraison a été mesurée en agriculture conventionnelle comme en biologique grâce au pâturage des brebis. Ce dernier est estimé à deux jours par hectare pour 80 brebis compte tenu de la faible biomasse à l’entrée : 370 kg de matière sèche en moyenne. Cette ressource fourragère est par ailleurs adaptée à toutes les catégories animales, sa valeur alimentaire étant particulièrement élevée avec 1 UFL et 100 g de PDI par kilo de matière sèche (contre 0,65 UFL et 70 g de PDI pour un foin de graminées de qualité moyenne). Enfin, l’investissement en clôture reste rentable à partir de 3 hectares de céréales pâturées par an pour 80 brebis. Pour en savoir plus, une vidéo est à votre disposition sur ciirpo/idele.fr : « Le pâturage hivernal des céréales par les brebis ».

* Résultats obtenus dans le cadre de la synthèse de trois projets : Paturale financé par la région Centre-Val de Loire, Poscif financé par l’Ademe et Brebis_Link financé par le Casdar.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Damien Fraysse, 33 ans, se félicite de l'orientation prise par le Gaec. L'atelier laitier permettra à la sœur de celui-ci de s'installer en 2023.
Des brebis allaitantes aux laitières pour gagner plus
Francis et Damien sont les deux associés du Gaec Fraysse des Camps dans le Lot. Le père et le fils ont fait le pari, il y a deux…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Vers une réduction de statut de protection du loup
  Depuis 1992, les loups sont de retour en France. Les conséquences sur les activités d’élevage et la ruralité sont nombreuses et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre