Aller au contenu principal

[Covid-19] Bien gérer la place dans sa bergerie

Les agneaux de Pâques prêts à partir qui ne sont pas collectés en cette période de confinement prennent de la place en bergerie. Quelques astuces pour remédier à la situation.

En premier lieu, stocker des agneaux prêts à partir ou freiner la croissance de ceux en engraissement nécessite d’avoir recours au rationnement plutôt qu’au nourrisseur à volonté. Or, l’organisation du travail n’est pas la même. D’une part, il est donc à la charge de l’éleveur de distribuer l’aliment mais la longueur d’auge nécessaire n’est pas non plus la même. On considère qu’avec le rationnement, la longueur doit être multipliée par trois. En effet, en distribution à volonté, on compte en moyenne 12 agneaux du mètre linéaire (voire 20 pour un mètre de nourrisseur circulaire) contre seulement quatre avec le rationnement.

Ensuite, pour gagner de la place en bergerie, certains lots peuvent être mis à l’herbe un peu plus tôt que prévu, à l’instar des agnelles de renouvellement nées en août/septembre. Pour ces dernières, une semaine de transition avec un apport de 300 grammes de concentrés sur la pâture s’avère suffisant. Sinon la transition peut se faire en bergerie avec une diminution progressive de la quantité de concentré tout en distribuant du foin de bonne qualité. Dans ce cas, une fois la mise à l’herbe effectuée, il n’est plus nécessaire d’apporter du concentré. Pour les agnelles plus jeunes, celles nées entre octobre et novembre, la transition doit se faire pendant un mois, durant lequel elles recevront 300 grammes de concentrés. Un mois et demi après la mise à l’herbe, il est impératif de faire un traitement antiparasitaire (strongles et ténia) car les jeunes agnelles y sont particulièrement sensibles.

Enfin, les brebis suitées d’un seul agneau peuvent également être mises à l’herbe en observant une transition alimentaire et seulement dans le cas où les agneaux sont âgés de plus de 15 jours, afin de limiter au maximum le risque de prédation des renards.


Attention aux inséminations !

Certains centres d’insémination ont arrêtés temporairement leurs activités. Avant d’entamer un chantier de pose d’éponge, il est nécessaire de se renseigner auprès de son inséminateur. Certains centres terminent les protocoles déjà en cours mais n’en débutent pas de nouveau. Si le tondeur n’est pas encore venu, pensez à écussonner vous-même vos brebis, c’est-à-dire de dégager la laine autour de la queue et de la vulve.
 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Le pic de pousse d'herbe a connu quelques semaines de retard en cette fin de printemps.
Le pic de pousse d'herbe s’est fait attendre ce printemps
La fraîcheur du mois de mai a ralenti la pousse de l’herbe. Tour de France des régions et conseils de prairies avec le service…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre