Aller au contenu principal

« Parc », un programme européen pour mieux évaluer les risques des substances chimiques

Le partenariat européen de recherche et innovation « Parc » vient d’être lancé pour évaluer les risques liés aux substances chimiques. Le programme repose sur des ambitions de collaboration scientifique. Initié durant la présidence française du Conseil de l’Union européenne, il est prévu pour une durée de 7 ans et doté d’un budget de 400 millions d’euros.

Roger Genet, directeur général de l’Anses, a lancé le programme « Parc » du Partenariat européen pour l’évaluation des risques liés aux substances chimiques, le 11 mai à Paris.
© Anses (capture compte Twitter)

Le Partenariat européen pour l’évaluation des risques liés aux substances chimiques a été lancé le 11 mai à Paris. Le programme ainsi initié porte le nom de « Parc », déclinaison de l’intitulé anglais de la structure (Partnership for the Assessment of Risks from Chemicals).

Le partenariat a été mis en place pour « concevoir une évaluation des risques des substances chimiques de nouvelle génération » explique le communiqué diffusé par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). La démarche va intégrer à la fois la santé humaine et l’environnement dans une approche « Une seule santé – One Health ».

Le programme associe à ce jour près de 200 partenaires issus de 28 pays. Trois agences de l’Union européenne y participent également : l’Agence européenne pour l’environnement (EEA), l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) et l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

 

Nouvelles méthodes et outils d'évaluation

La large communauté de recherche et d’agences sanitaires ainsi réunie va produire de nouvelles données ainsi que de nouvelles méthodes et outils d’évaluation, notamment pour identifier de nouvelles substances moins dangereuses et conformes aux approches de développement durable. Mutualisation, optimisation des ressources, c’est ce que devrait permettre le programme aux niveaux nationaux et européen. L’objectif est d’accélérer les avancées concernant l’évaluation et la surveillance des risques chimiques.

Le partenariat s’appuiera sur les acquis d’autres projets, en particulier le programme conjoint européen sur la biosurveillance humaine HBM4EU, qui va se terminer à l’été 2022.

Un budget de 400 millions d'euros

Le programme devrait durer 7 ans pour s’achever au printemps 2029. Il va soutenir la stratégie européenne pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques. Il va contribuer notamment à l’ambition « zéro pollution » du Pacte vert pour l’Europe. Le budget prévisionnel est de 400 millions d’euros. La Commission européenne financera la moitié de cette somme au travers du programme-cadre sur la recherche et l’innovation « Horizon Europe ». Le reste du budget sera financé par les Etats partenaires du projet. Le programme « Parc » est coordonné par l’Anses.

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Vaches en France
La fin des aides Pac pour l’élevage demandée par une initiative citoyenne européenne
Bruxelles vient d’enregistrer une initiative citoyenne européenne qui demande l’arrêt des subventions pour l’élevage et réclame…
Les agriculteurs ukrainiens tentent de semer dans des champs minés
Héros de la deuxième ligne, les agriculteurs ukrainiens participent à l’effort de guerre en continuant coûte que coûte à…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
exploitation agricole du sud de la France
Perte de 6 millions d’exploitations agricoles d’ici à 2040 : quel pays résistera le mieux en Europe ?
Le nombre de fermes dans l’Union européenne devrait passer de 10 à 3,9 millions entre 2016 et 2040 selon une étude européenne. Un…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Publicité