Aller au contenu principal

OGM, NBT : dites ce que vous en pensez à la Commission européenne

C’est le sujet de la sécurité alimentaire qui est au cœur de la consultation que vient de lancer la Commission européenne. L’initiative vise à connaître l’avis des Européens sur les végétaux produits au moyen de nouvelles techniques génomiques (NTG ou NBT). C’est la question de la réglementation en particulier qui est posée. Les NBT doivent-ils être assimilés à des OGM ? La consultation est ouverte jusqu’au 22 juillet. Jusqu’à présent, ce sont les Allemands qui ont majoritairement répondu.

La consultation de la Commission européenne porte sur les nouvelles techniques génomiques (NTG), plus connues sous le nom de « New Breeding Techniques » (NBT), utilisées en sélection végétale.
© TheDigitalArtist / Pixabay

La Commission européenne a ouvert le 29 avril une consultation sur les végétaux produits au moyen de certaines nouvelles techniques génomiques (NTG), connues aussi par le terme anglais « new breeding techniques » (NBT). Cette initiative s’adresse aux citoyens européens et aux parties prenantes (autorités publiques européennes et nationales, éleveurs, agriculteurs et autres opérateurs économiques de la chaîne agroalimentaire, universités et chercheurs, organisations non gouvernementales, etc.). Les participants peuvent s’exprimer sur les techniques de mutagénèse ciblée et de cisgénèse qui divisent actuellement les législateurs. Il s’agit de se prononcer sur l’application de la législation actuelle relative aux OGM aux végétaux obtenus par ces NTG.  

La réglementation en question

La commission souhaite recueillir des avis tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Union européenne, en couvrant un large éventail d’intérêts dans les domaines de l’environnement, de la durabilité, de la biotechnologie et des nouvelles techniques génomiques pratiquées sur les végétaux. La consultation portera également sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux dérivés de ces végétaux.

La démarche vise à établir une « surveillance réglementaire appropriée des produits végétaux concernés afin de garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine, de la santé animale et de l’environnement », explique la commission sur son site. L’objectif est aussi de « faciliter l’innovation et la contribution des végétaux obtenus au moyen de NGT sûres » aux orientations du pacte vert pour l’Europe et de la stratégie « De la ferme à la table ».

Répartition des réponses en début de consultation
© Commission européenne

 

Une participation française de seulement 1 %

La consultation est ouverte jusqu’au 22 juillet 2022. Il est possible d’y participer en remplissant le questionnaire en ligne, disponible dans les langues officielles de l’UE.

A ce jour, 257 avis exprimés ont été validés. 230 réponses ont été données par des citoyens, dont 197 par des Allemands (77 %). Seulement 3 participations françaises ont été comptabilisées.

Jacques Mathieu, directeur d'Arvalis Institut du Végétal, appelle à s'exprimer.

 

 

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Publicité