Aller au contenu principal

Octopus - Un robot sur le point d’éclore dans les poulaillers

En pleine épidémie de grippe aviaire, l’idée de proposer un robot pour pour les élevages de volaille peut paraître légèrement provoquante. Le projet porté par la société choletaise MCAI est pourtant tout à fait sérieux, même dans le contexte morose que traverse la filière avicole actuellement. La nouvelle propagation du virus H5N8 donne peut-être un nouvel éclairage aux outils de désinfection et d’assainissement. Octopus débarque donc en pleine crise, certes, mais n’est-ce pas le bon moment ? Le robot s’attaque en effet à la vie microbienne des litières. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, l’engin n’a pas à proprement parler un look de pieuvre. Pas de bras articulé qui pourrait faire penser à des tentacules. Mais il crache, comme un poulpe, pour nettoyer et assainir. En diffusant un brouillard sec, « plus efficace qu’un brouillard humide car il n’a pas d’effet mouillant » comme l’explique son concepteur Charles-Olivier Oudin, le nettoyeur autonome désinfecte en continu l’environnement du poulailler. Seul hic :  son prix, 30 000 euros pour un engin qui ne peut être utilisé que dans un bâtiment à la fois, biosécurité oblige. Pour le producteur, l’outil devra donc répondre à la double promesse de baisser le nombre de volailles qui ne parviennent pas jusqu’au consommateur et d’augmenter le poids de celles qui y parviennent. Le constructeur a aussi imaginé d’équiper le robot de caméras thermiques pour la surveillance et l’alerte dans les poulaillers. En France, des tests sont menés avec les industriels Doux et LDC. La start-up est en contact aussi avec de potentiels acheteurs étrangers. Reste désormais à passer du prototype fonctionnel au robot prêt à être commercialisé. Un stade industriel pour lequel MCAI doit trouver un financement d’un million d’euros. 

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité