Aller au contenu principal

« Nous avons été entendus par le gouvernement » : FNSEA et Jeunes agriculteurs appellent à lever les blocages

Après les annonces du gouvernement, les syndicats majoritaires agricoles demandent aux membres de leurs réseaux de changer de modes d’action à condition qu’une note précisant les mesures leur soit transmise par le Premier ministre.

Tracteurs faisan un barrage routier en Ile-de-France le 1er février 2024.
© FDSEA d'Ile-de-France

« Après consultation il y a quelques minutes de nos deux réseaux, à l’heure actuelle à condition qu’une note soit mise à la disposition de nos réseaux, on pense qu’il faut que l’on change de modes d’actions, on appelle à la suspension des blocages et à une nouvelle forme de mobilisation. Dès lundi on va se mettre au travail dans les préfectures, les ministères », vient d’annoncer Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, quelques minutes après la prise de parole du gouvernement Attal.

— FDSEA Ile-de-France (@FDSEAIDF) February 1, 2024

A noter toutefois que sur X la FDSEA l’Ile-de-France se disait toujours mobilisée sur les points de blocages dans l’attente de clarifications.

Lire aussi : Colère des agriculteurs : le point sur les 10 nouvelles mesures annoncées par le gouvernement Attal

« L’intervention de Gabriel Attal a donné des gages avec un engagement sur un calendrier. L’exercice de vendredi était un exercice raté, depuis nous nous sommes rencontrés, on se réjouit de son écoute, on a été entendus sur un certain nombre de points, mais des choses devront être éclairées », a pour sa part déclaré Arnaud Rousseau, président de la FNSEA

40 000 agriculteurs engagés dans une « mobilisation historique »

A l’heure où se tenait les obsèques d’Alexandra Sonac, jeune agricultrice tuée sur un barrage routier en Haute-Garonne avec sa fille (la conférence de presse a débuté par une minute de silence), les deux syndicats ont rappelé que la mobilisation débutée en octobre avec l’opération panneaux retournés avait été « historique ». « 40 000 agriculteurs se sont mobilisés plus spécifiquement depuis le 16 janvier, c’est 15 derniers jours c’est l’histoire de nos 20 dernières années agricoles à la suite de mauvaises décisions prises », a-t-il poursuivi. 

« Point positif : nous sommes très touchés du soutien que nous apporte l’ensemble de la Nation. C’est la première fois que l’on perçoit de façon charnelle de soutien des Français ça nous a donné une force sans égale ».

Le mouvement ne cesse pas il se transforme

« Le mouvement ne cesse pas, il se transforme, on veut la reconnaissance de la souveraineté alimentaire dans la loi et l’agriculture comme secteur d’intérêt majeur, on veut des actes, des choses concrètes », a toutefois prévenu le président de la FNSEA. 

Revoir : Mobilisation agricole : tour de France des manifestations en images

Des résultats concrets attendus au salon de l’Agriculture

Les deux syndicats majoritaires agricoles ont prévenu que le salon de l’Agriculture permettrait de voir si des premiers résultats se concrétisaient.

« Concernant les travaux à plus long terme, au niveau européen et français sur la loi d’orientation agricole, on demande que d’ici juin les choses avancent sinon on n’hésitera pas rerentrer dans un mouvement d’ampleur général », a précisé Arnaud Gaillot.

Lire aussi : Salon de l'agriculture : la tentation du boycott fait débat

Enjeu capital des élections européennes

L’échéance de juin qui correspond aux élections européennes sera aussi essentielle, préviennent la FNSEA et les Jeunes agriculteurs, qui ne donnent pas de consigne de vote. 

Le commissaire européen à l’agriculture n’a pas été à la hauteur de sa tâche

« Autant on a été entendus par le gouvernement autant on s’interroge sur la surdité de l’Europe », a exprimé Arnaud Rousseau, jugeant de nouveau que « le commissaire européen à l’agriculture n’a pas été à la hauteur de sa tâche ».

« Dans toute l’Europe, les agriculteurs se lèvent massivement pour dénoncer ses mesures iniques. On veut combattre cette technocratie », a encore prévenu le président de la FNSEA.

Lire aussi : Colère des agriculteurs : comment le mouvement se propage en France et en Europe 

Les plus lus

« Il va falloir démondialiser l’agriculture » selon Jean-Marc Jancovici

Face aux défis qui attendent l’agriculture, une forme de protectionnisme sera nécessaire selon l’ingénieur consultant en…

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, dans un de ses champs à Trocy-en-Multien, en Seine-et-Marne.
Arnaud Rousseau répond aux critiques avant le Salon de l’agriculture

A quelques jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture et après le fort mouvement de contestation agricole, le président de…

Bérénice Walton devant ses vaches Bazadaises
Agriculture et climat : quatre familles d’agriculteurs à l’honneur sur M6

La chaîne M6 diffuse ce dimanche 11 février en prime time un documentaire de Zone interdite coproduit par Edouard Bergeon et…

Jean-Marc Jancovici, ce lundi 5 février sur RTL.
« Produire plus propre et moins cher : une équation impossible pour les agriculteurs » selon Jean-Marc Jancovici

Le spécialiste de l’énergie Jean-Marc Jancovici a réagi ce matin sur RTL à la colère des agriculteurs et aux mesures prises…

David Forge, agriculteur, sur son exploitation agricole en Touraine.
Ce qui bloque l’agriculture française, selon le céréalier David Forge

L’agriculteur tourangeau David Forge explique sur sa chaîne youtube pourquoi il est de plus en plus dur de dégager un revenu…

Paysage agricole au printemps avec des haies
Gérer les haies : pourquoi est-ce un tel casse-tête pour les agriculteurs ?

Pour montrer à quel point leur travail est compliqué par la réglementation française et européenne, les agriculteurs qui se…

Publicité