Aller au contenu principal

« Nous avons besoin de la haie » : Marc Fesneau promet un pacte dès juillet

Le ministre de l’Agriculture accompagné de la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Bérangère Couillard ont lancé hier une concertation en vue d’établir avec les professionnels agricoles un pacte en faveur de la haie durant l’été.

Réunion de lancement de concertation sur le futur pacte en faveur de la haie avec Marc Fesneau et Bérangère Couillard.
Réunion de lancement de concertation sur le futur pacte en faveur de la haie.
© Compte twitter Afac-Agroforesteries

« Ce n’est pas à une obligation de moyens que nous sommes tenus. C’est à une obligation de résultats. Nous avons besoin de la haie pour notre agriculture et pour notre environnement », a écrit Marc Fesneau sur Twitter le 10 mai à l’issue d’une réunion de lancement de la concertation pour « un pacte en faveur de la haie » organisée avec la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Bérangère Couillard.

Une réunion intervenant quelques jours après la parution du rapport du CGAAER qui a confirmé l’étendue des arrachages : avec près de 24 000 km de haies perdus chaque année entre 2017 et 2021 sur un total de 1,5 million de kilomètres de linéaire.

« 70% de nos haies ont disparu en France, depuis 1950. Elles participent à lutter contre les crues, à absorber le carbone et à protéger notre biodiversité », a rappelé Bérangère Couillard à l’occasion de cette réunion.
 

Trois objectifs annoncés

Face à ce constat, le gouvernement souhaite proposer un pacte d’ici juillet 2023. Le travail engagé hier avec les professionnels agricoles vise, selon les propos de Marc Fesneau sur Twitter, à :

  • Mieux suivre l’état et le linéaire de haie au cours du temps et renforcer les connaissances
  • Structurer des filières locales de structuration et de plantation durable des haies
  • Accompagner le développement et la gestion durable des haies.
     

L’Afac-agroforesteries demande un « vrai plan d’action » doté de moyens

Contacté par nos confrères d’Agra Presse, Philippe Hirou, président de l’association Afac-agroforesteries, salue « une grande avancée » face à la volonté affichée par le ministre.

« Nous avons besoin d’un vrai plan d’action, doté de moyens », appuie-t-il. Selon lui, le programme Plantons des haies du plan de relance, assorti d’une enveloppe de 50 millions d’euros, « a eu un vrai effet de levier ».

Mais le futur pacte devra s’attacher à des sujets jusque-là oubliés, comme la formation à la gestion, ou la régénération naturelle. « Le manque de plants pour les projets du plan de relance l’a montré : l’augmentation du linéaire ne pourra pas passer uniquement par des plantations ».

Les plus lus

Moisson de nuit dans l'Indre
Les agriculteurs travaillent 20 heures de plus par semaine que les autres professions

Sans surprise, une enquête de l’Insee montre que la profession agricole est celle qui effectue le plus d’heures de travail par…

Vaches laitières près d'un parc éolien
Quel impact des champs électromagnétiques sur les élevages ? Une enquête inédite publiée

Objet de débats passionnés depuis plusieurs dizaines d’années, la question de l’impact sur les activités d’élevage des…

Pierre Delorme montre la température négative sur un thermomètre
Episode de gel : « ce petit négatif c’est la sanction qui ruine tout », témoigne un agriculteur

Des épisodes de gel sont prévus jusqu’à mercredi. Les premiers agriculteurs et viticulteurs touchés expriment leur désarroi.…

Gabriel Attal avec Marc Fesneau faisant un selfie au Pirou dans la Manche.
Gabriel Attal espère clore la crise agricole avec de nouvelles mesures de trésorerie et de fiscalité

Deux mois après le Salon de l’agriculture, le Premier ministre révèle ce samedi 27 avril un nouveau train de mesures en faveur…

Marc Fesneau prend la parole aux Controverses de l'agriculture en 2023.
Les quatre axes du nouveau plan Ecophyto

Dans une interview, le ministre de l'Agriculture a détaillé les mesures du futur plan Écophyto : indicateur HRI1, 150 millions…

Table de la réunion à l'Elysée jeudi 2 mai 2024 avec Emmanuel Macron, des ministres et la profession agricole, syndicats, coopération, chambres d'agriculture
Que faut-il retenir de la rencontre entre Emmanuel Macron et la profession agricole ?

Le président de la République a reçu la profession agricole (syndicats, coopération et chambres d'agriculture) jeudi 2 mai à l…

Publicité