Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Non, les pesticides ne sont pas la première cause de la mortalité des abeilles

Les pesticides, à l'origine de la mortalité des abeilles ?

Les pesticides employés par les agriculteurs ne sont pas la première cause de la mortalité des abeilles : ce sont les apiculteurs qui le disent. Eux affirment que l’ennemi principal des ruches, c’est un acarien, le varroa. Mais encore faut-il que les pesticides soient bien utilisés. Lassé d’être souvent désigné comme l'unique coupable, le monde agricole est parti à la rencontre d’apiculteurs professionnels en quête de vérité.

Un acarien asiatique mis en cause

La cause principale de mortalité des abeilles serait donc, selon ces apiculteurs, le varroa, un acarien asiatique apparu au début des années 80, qui fait des ravages dans les ruches. Au sujet des pesticides, le problème serait réglé avec le colza : grâce à l’interdiction de certains produits et celle de traiter les cultures quand les abeilles butinent. Il y a sans doute encore des efforts à faire mais voilà qui détonne dans le discours habituel...

Lire l'article sur La Voix du Nord

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
Publicité