Aller au contenu principal

Moins de cuivre dans le bio, c'est possible

Les pulvérisateurs ne sont pas totalement absents des cultures biologiques.
© Jean-Charles Gutner

Les producteurs bio aimeraient bien réduire les traitements bleus. La recherche laisse entrevoir des débuts de solution.

Ceux qui pensaient que le bio voulait dire « pas de traitement » vont être déçus. En réalité, certains traitements sont autorisés en culture biologique. Notamment le cuivre, pour venir à bout des maladies. Et ça a beau s’appeler bouillie bordelaise, dans l’assiette et dans le verre, point trop n’en faut. Les producteurs aimeraient bien pouvoir réduire ces traitements. Difficile pour le moment, mais la recherche y travaille. Une expertise scientifique collective sur les alternatives possibles au cuivre en protection des cultures biologiques a été présentée le 16 janvier par l'Inra (1) et l'Itab(2).

A court terme, "il est difficile d'envisager une interdiction", a observé Philippe Mauguin, PDG de l'Inra. En revanche, les chercheurs affirment qu’il y a « des marges de manœuvre » pour réduire l’utilisation du cuivre.

Des études sur le mildiou de la pomme de terre, celui de la vigne, ainsi que sur la tavelure du pommier, montrent "qu'une diminution de moitié des quantités de cuivre appliquées" est possible. Comment ? En réduisant les doses à chaque passage et en améliorant la qualité de la pulvérisation. Ces deux actions combinées permettraient de maintenir une efficacité identique ou très comparable, affirment les chercheurs.

L'enjeu est de taille : l'Efsa(3) examine actuellement le renouvellement de l'approbation du cuivre pour sept ans. Un vote des Etats membres pourrait avoir lieu en juin 2018. La position française n’est pas connue. Un dossier de plus pour le ministère de l’Agriculture.

(1) Institut national de la recherche agronomique

(2) Institut technique de l’agriculture biologique

(3) Autorité européenne de sécurité des aliments (European Food Safety Authority)

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
La « plus grande ferme d’insectes au monde » va s'installer près d'Amiens
Après Dole dans le Jura, la start-up française Ÿnsect devrait mettre en production un deuxième site au nord d’Amiens, dans la…
Publicité