Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Agriculteurs sinistrés
Même dissipé, le nuage de fumée de Lubrizol pèse lourdement sur les agriculteurs

Pour les agriculteurs touchés par les fumées de l’incendie de l’usine Lubrizol près de Rouen, l’heure est au bilan et à l’évaluation du manque à gagner. L’interprofession laitière s’organises et le ministre de l’Agriculture assure que « 100 % des agriculteurs seront indemnisés ».

Didier Guillaume en Seine-Maritime le 30 septembre, à la rencontre des agriculteurs touchées par l'incendie de l'usine Lubrizol.
© L'Union agricole

L’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen s’est déroulé dans la nuit du 25 au 26 septembre. Les causes de l’incendie ne sont toujours pas connues. Pour les agriculteurs des communes touchées par les retombées de suie, les conséquences vont être lourdes sur le plan économique.

Récoltes impropres à la consommation, collecte de lait interrompue. « Plus de 700 000 litres de lait sont jetés tous les jours (…) et des centaines de milliers de tonnes de produits laitiers sont consignées dans les entreprises », se désolait l’interprofession laitière le 3 octobre. Dans son communiqué du 3 octobre rapporté par l’Union agricole, le Cniel annonce « la mise en place immédiate d’un dispositif exceptionnel d’avances » pour les éleveurs affectés.

L’arrêté préfectoral de la Seine-Maritime en date du 2 octobre vient remplacer celui pris le 28 septembre. A l'article 3, le texte mis en ligne sur le site l’Union agricole fixe le cadre des restrictions agricoles.

Article3

 

 

Dans le Somme, un arrêté du 2 octobre vient assouplir les mesures prises le 29 septembre. Ce nouveau texte devait permettre la poursuite des récoltes des végétaux « à condition de les tracer, de les identifier et de les conserver de façon séparée sur l’exploitation », peut-on lire dans l’Action agricole picarde. La préfète du département s’est rendue le 3 octobre dans 3 exploitations agricoles et à la rencontre des agriculteurs dans les communes touchées.

Invité dans Les 4 vérités de Télématin sur France 2 le 9 octobre, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a assuré que « 100 % des agriculteurs seront indemnisés. Les agriculteurs ne sont pas coupables, ils sont victimes. »

 

Lire aussi  Près de 2000 agriculteurs subissent les répercussions de l'incendie de l'usine Lubrizol,  

L'incendie de Lubrizol a des conséquences sur l'agriculture de Normandie et des Hauts de Seine

dans l'Oise agricole Incendie de Lubrizol : une crise sans fin

et sur France 3  Lubrizol : " On est en train de nous faire crever ", estiment les agriculteurs de la Somme

 

Les plus lus

Réduire les phénols volatils grâce aux écorces de levures
Vigne
Traiter les vins avec des écorces de levure peut contribuer à limiter les mauvais goûts liés aux contaminations par Brettanomyces…
AMBS La Littorale - La fin des sangles sur les plateaux
Machinisme
Le kit Protector permet d’arrimer les charges sur le plateau sans cordage.
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
Vigne
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Berthoud investit dans la pulvérisation ultralocalisée en signant un partenariat avec Carbon Bee Agtech
Machinisme
Berthoud, spécialiste de la pulvérisation agricole, a signé un partenariat avec la start-up Carbon Bee Agtech, afin de développer…
La conversion à la viticulture biologique doit s'anticiper sur tous les plans
Vigne
La conversion au bio est plus ou moins facile et coûteuse en fonction des exploitations. Le passage à l’agriculture biologique…
Publicité