Aller au contenu principal

Mal-être des agriculteurs : comment Groupama renforce son dispositif de soutien psychologique

L’assureur Groupama a renforcé depuis la mi-mai ses mesures de soutien aux agriculteurs en difficulté dans le cadre de la feuille de route gouvernementale. 

mal-être anxiété agriculteurs
© Pixabay

Depuis le 16 mai, Groupama a renforcé son dispositif de soutien psychologique auprès des agriculteurs en détresse avec deux mesures : la mise en place d’une assistance téléphonique accessible 24h/24 et 7j/7 au numéro 01 55 98 71 99 et l’offre de deux séances de soutien psychologique gratuites auprès de cliniciens spécialisés. 

« Ce renforcement s’inscrit dans le cadre de la feuille de route interministérielle pour lutter contre le mal-être agricole », explique Nadia Roignant-Creis, directrice du marché agricole pour Groupama. Le point de départ ? « En février 2022, on a fait le constat avec les services de remplacement d’une recrudescence des difficultés dans les filières avicoles avec la grippe aviaire », explique-t-elle. « Groupama propose déjà dans ses contrats en prévoyance ou santé trois séances de soutien psychologique mais on s’est dit que cela ne suffisait pas », poursuit-elle.

Une cellule d’écoute dédiée accessible au 01 55 98 71 99 

Après discussion avec les élus du Groupe d’assurance, il a ainsi été décidé de créer une cellule d’écoute dédiée avec Mutuaide, sa filiale spécialisée dans l’assistance. 70 personnes gèrent la prise d’appel, évaluent le degré d’urgence et peuvent mettre les agriculteurs en relation avec des psychologues cliniciens, via plusieurs prestataires externes. Le numéro d’assistance téléphonique 01 55 98 71 99 est accessible à tous les agriculteurs assurés auprès de Groupama, quels que soient la filière et les contrats souscrits. 
 

Deux séances de soutien psychologique gratuites pour tous les assurés 

Deuxième mesure : la mise à disposition de deux séances gratuites de soutien psychologique (en plus des trois déjà prévus au contrat pour les assurés en Prévoyance ou santé). « Les élus ont souhaité que tous les agriculteurs assurés à Groupama (assurance exploitation, tracteur…) bénéficient de deux séances gratuites », commente Nadia Roignant-Creis.  

Désamorcer le plus vite possible une situation de détresse

« On a voulu conforter ce qui existe déjà. L’objectif : désamorcer le plus vite possible une situation de détresse », explique Patrick Laot, président délégué de Groupama Rhône-Alpes Auvergne et agriculteur dans la Loire.

Si ces dispositifs s’inscrivent dans le cadre de la feuille de route initiée par le député Olivier Damaisin, Groupama souligne travailler depuis plusieurs années avec différents partenaires, notamment le Service de remplacement, la MSA, les chambres d’Agriculture. Ces nouveaux dispositifs se veulent « complémentaires » des autres dispositifs déjà existants

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Publicité