Aller au contenu principal

L’UICN invite à une transformation du secteur agricole en faveur de la biodiversité

Le congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) s’est achevé le 11 septembre à Marseille. Ce rassemblement pour la biodiversité a donné lieu à la publication d’un manifeste dont certaines résolutions concernent le milieu agricole.

Les signataires du manifeste de l’UICN défendent la diversité des sols et l’agroécologie. Ils veulent réduire la déforestation et promouvoir une production alimentaire durable.
© Mike Finn / flickr

Le congrès mondial de la nature s’est achevé à Marseille le 11 septembre 2021. L’événement a duré 9 jours et donné lieu à des engagements des Etats et acteurs non-étatiques. La France, pour sa part, s’est engagée lors de cette rencontre internationale, à parvenir à 30 % d’aires protégées au niveau national d’ici 2022. « Les décisions prises à Marseille vont orienter l’action contre les crises de la biodiversité et du climat pour la décennie à venir, qui sera cruciale, » souligne l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), à l’initiative du congrès.

Un manifeste comprenant des résolutions agricoles

Pour clôturer cette rencontre, les membres de l’UICN ont publié le Manifeste de Marseille comprenant au total 137 recommandations. Les signataires de ce manifeste invitent notamment à « supprimer progressivement » les polluants issus de l’agriculture et de l’industrie, au nom de la protection de la biodiversité. Ils défendent également la diversité des sols et l’agroécologie, espérant « réduire la déforestation, promouvoir une production alimentaire durable, et analyser et éliminer les impacts environnementaux négatifs du commerce international ».

Un cadre mondial garantissant notamment une réduction significative des pertes et déchets alimentaires.  

Plusieurs motions adoptées tout au long du congrès concernent le secteur agricole. La résolution 040 encourage les États à établir un cadre mondial « transformateur » pour la biodiversité à l’occasion de la prochaine Cop15. Celui-ci devra, selon l’UICN, encourager une transformation du secteur agricole et alimentaire « en appliquant des approches écosystémiques, en garantissant une réduction significative des pertes et déchets alimentaires, et en passant à des régimes alimentaires durables et sains ».

Effets négatifs des subventions ?

Invitant les membres de l’UICN à préserver les droits des communautés rurales autochtones, l’organisation mondiale recommande par ailleurs dans la résolution 044 d’étudier « les effets négatifs des subventions en direction de la pêche et de l’agriculture sur la sécurité alimentaire et la biodiversité, et les façons de les atténuer ».

Lire aussi « Emmanuel Macron se penche sur la biodiversité avec les ONG de protection de l’environnement » 

Lire aussi « Un rapport de l’ONU demande une réorientation des soutiens à l’agriculture »

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Constance, jouée par Diane Rouxel, veut reprendre la ferme de son père, incarné par Olivier Gourmet, et la sauver de la faillite.
[Film] « La Terre des hommes » : élevage, pouvoir et domination
Constance, fille d’éleveur charolais, veut reprendre, avec son fiancé, l’exploitation agricole de son père et la sauver de la…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Publicité