Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Equipement
Ils conçoivent une machine pour réduire la pénibilité de leur travail en élevage de volailles

D’ici quelques mois, Loïc et Laure devraient réceptionner une nouvelle machine qu'ils ont conçu eux-mêmes, avec l’entreprise Nemak, basée à Nueil-les-Aubiers. Une distributrice autonome à capacité intermédiaire (150 à 300 kg) qui devrait permettre à l'éleveuse de soulager son dos.

Laure et Loïc Rochard lors de la remise des prix Terres d'idées en juillet 2019.
© Mutualia

« Physiquement, ça devenait trop dur ». Alors Laure a dit stop. Cela fait douze ans que l’éleveuse porte annuellement près de 100 tonnes pour l’alimentation de ses volailles. Un mal de dos persistant et une production en augmentation. Il fallait trouver une solution. Avec son mari Loïc, elle cherche la « machine idéale » qui pourrait « la soulager au quotidien », raconte Agri 79… mais ne la trouve pas.

Motricité insuffisante ou matériel trop onéreux, les recherches n’aboutissent pas. L’équipement recherché n’existe pas. Alors pourquoi ne pas le créer ? Le couple en discute avec Jérémie, un ami dessinateur-concepteur, et se lance avec lui dans l’aventure. Ensemble ils mettent au point « une machine qui peut contenir entre 150 et 300 kg, capable d’approcher un bâtiment sans effort, attelable facilement sur les terrains difficiles », détaille le journal. Un prototype est mis au point pour lequel l’exploitation sert de test grandeur nature. « Ce qui est révolutionnaire, c’est sa polyvalence et surtout son procédé de distribution », confie l’éleveur au journal.

Pour y parvenir, le couple d'agriculteurs de Genneton dans les Deux-Sèvres a investi du temps et de l’argent. Et début juillet, un financement surprise est venu les aider. Ils ont en effet remporté un prix doté de 7000 euros en participant au concours Terres d’idées.

La place est prête pour accueillir la machine sur l’exploitation et les agriculteurs ont déjà d’autres idées d’utilisation de l’outil. Elevage de porcs en plein air, de ruminants ? Et pourquoi pas un modèle en automotrice ?

Les plus lus

Vignette
La préfecture de l'Oise a imposé l'arrêt des moissons
La préfecture de l'Oise a publié un arrêté ordonnant l'arrêt des moissons dans le département. Dans les parcelles de blés, les…
Brexit, se préparer au "no deal"
Vigne
La prochaine échéance de l’interminable feuilleton du Brexit est fixée au 31 octobre 2019 et l’hypothèse d’une sortie sans accord…
Vignette
[VIDEO] Betteraves : Gérard Larcher ouvre la porte à une nationalisation temporaire de Cagny
Depuis l’annonce par de la fermeture de deux sucreries par Südzucker, la Confédération Générale des Planteurs de…
L’agent Michel Perrard repris par Adrien et Maxime Jouenne
Machinisme
Les nouveaux propriétaires des Ets Michel Perrard (Manche) souhaitent pérenniser la relation de proximité entretenue avec les…
Vignette
Après l’émotion des incendies de moisson, la réflexion
Les moissons 2019 resteront dans les mémoires comme celles des incendies. A situation de crise, mesure extrême : le 25 juillet…
Vignette
Un projet de ferme en aquaponie pour réhabiliter une friche industrielle près du port de Strasbourg
9000 m2 de serres chauffées par une centrale à biomasse pour produire en aquaponie 130 tonnes de productions végétales et 60…
Publicité