Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Evolution des pratiques agricoles
GVA de la Terre aux îles dans le Morbihan – Une démarche de groupe pour avancer sur la réduction des pesticides

Les démarches collectives permettent d’étudier les meilleurs chemins pour parvenir à réduire l’utilisation des pesticides sans pénaliser le rendement. Dans le Morbihan, le GVA de la Terre aux îles y travaille. Ensemble, ils essaient de cerner les meilleurs itinéraires techniques et avancent dans le sens d’une réduction des produits phytosanitaires sur les cultures. Même s’ils sortent encore le pulvé, les pratiques évoluent.

© Terra

C’est un groupe de valorisation agricole qui porte le joli nom de GVA de la Terre aux Iles et qui  fait partie des groupes « Ecophyto 30 000 » du réseau Dephy orchestré par le ministère de l'Agriculture. Le GVA a réuni ses membres sur le terrain, à Inzinzac-Lochrist, une commune connue des randonneurs qui se situe dans le Morbihan. Mais ce 4 juin, l’heure n’était pas à la balade, il s'agissait d'une très sérieuse visite d’essais de céréales.

Objectif : constater sur les 15 placettes expérimentales de blé que la réduction de produits phytosanitaires est possible. Claire Le Clève rapporte dans Terra ce partage d’expérience. Un éleveur témoigne : pour lui la technique consiste à « partir avec l’idée de réduire, et si ça ne fonctionne pas, s’autoriser à revenir ».

Logo

Le groupe d’agriculteurs était accompagné de deux conseillers agronomie de la chambre d’agriculture : Denis Lebossé et Clarisse Boisselier. Ensemble, ils ont détaillé parcelle par parcelle les différents protocoles testés. Quelle est la meilleure variété ou le meilleur mélange variétal, quelle est la meilleure stratégie d’application de fongicides, d’azote ? Autant de questions posées auxquelles ils ont apporté des éléments de réponse grâce aux observations de terrain. Les agriculteurs partagent tous la même motivation et estiment avancer dans la bonne direction. Mais, la communication ne passe pas. « On passe pour des bandits dès qu’on sort son pulvé alors qu’il y a de gros efforts de faits » Les propos de cet Terra agriculteur qui aimerait une meilleure reconnaissance des évolutions de pratique sont relatés dans le journal départemental.

« Plus on fait jouer de leviers, moins la réduction de phyto est risquée », assurent les agronomes. Ils insistent aussi sur l’aspect humain, « déterminant » pour la réussite de ces démarches de réduction d’utilisation des pesticides. C’est ça qui fait le « déclic ».

Lire aussi dans Terra S'écouter pour faire évoluer ses pratiques

 

Les plus lus

Vignette
Limagrain répond aux accusations de Cash Investigation
A chaque nouveau numéro, son lot de démentis et de protestations. L’émission Cash Investigation s’est installée dans le paysage…
Vignette
Nagui et L214 découvrent les vaches à hublot : le monde agricole réagit
L214 a publié une vidéo de vaches équipées de canules. Les images ont été tournées dans un centre de recherches privées de…
Vignette
Derrière un stagiaire en élevage peut se cacher un militant de la cause animaliste
Un maître de stage averti en vaut deux. Attention aux stagiaires d’activistes animalistes qui peuvent proposer leurs services…
Vignette
Cash Investigation : revue de tweets autour des blés et des tomates
Sur twitter, des agri-twittos, mais aussi Limagrains ou le GNIS, tentent de réagir pendant la diffusion de Cash Investigation.
Vignette
Le mystère des cercles dans les céréales élucidé
Retour sur l’histoire insolite du crop circle à Saint-Hippolyte en Alsace. Les auteurs de cette belle figure géométrique étaient…
Vignette
Cédric Villani craint un accaparement de la data agricole par les Gafa
A l’occasion du LFDay organisée par la Ferme digitale à Paris le 7 juin 2019, Cédric Villani, mathématicien et député de l’…
Publicité