Aller au contenu principal

Météo
L’Europe s’oriente vers sa pire sécheresse depuis 500 ans

A la mi-août 47% de l’Union européenne était sous condition d’alerte (avec des précipitations inférieures à la normale et une humidité des sols en déficit) et 17% en alerte (avec des conséquences visibles sur les cultures). Une situation inédite selon le Centre commun de recherche de l’Union européenne.

Situation de sécheresse en Europe
Situation de sécheresse en Europe sur les dix premiers jours d'août 2022
© Copernicus

« Il est encore un peu tôt pour le dire, car l’évènement est toujours en cours. Mais 2018 était la pire sécheresse que ait connue l’Europe depuis 500 ans et il semble bien que cette année 2022 s’avère encore pire », estime Andrea Toreti, chercheur au JRC (CCR en français, soit Centre commun de recherche), service de recherches scientifiques de la Commission sur le média allemand Dw.com. Si l’on en croit le dernier rapport « Drought in Europe – August 2022 » du Centre commun de recherche (basé sur les analyses de les observatoires européen et mondial de la sécheresse (EDO et GDO), qui font partie du service de gestion des urgences Copernicus (CEMS)) rendu public au début de la semaine la situation ne s’arrange pas.

 

47% de l’Union européenne sous conditions d’alerte

« L’évolution et les impacts de la sécheresse prolongée dans l’Union européenne confirment la situation préoccupante de juillet 2022 : 47% de l’UE est toujours sous conditions d’alerte, ce qui signifie que les précipitations ont été inférieures à la normale et que l’humidité des sols est en déficit, et 17% de l’UE est en état d’alerte, ce qui signifie que la végétation et les cultures présentent également les effets négatifs de la sécheresse », souligne le rapport du CCR.

 

Des conditions proches de la normale prévues d’août à octobre

Pour la majeure partie de l'Europe, après une longue séquence de prévisions inhabituellement sèches, des conditions proches de la normale sont prévues d'août à octobre 2022, selon le CCR. « Cela peut ne pas être suffisant pour récupérer complètement du déficit cumulé en plus de six mois, mais cela atténuera les conditions critiques de nombreuses régions européennes et des secteurs concernés », prévient le rapport.  

Voir tous nos articles sur la sécheresse

Pour autant, pour les régions de l'ouest de la Méditerranée « des conditions plus chaudes et plus sèches que la moyenne pourraient se produire jusqu'en novembre », et des régions de l'Espagne et du Portugal devraient continuer de connaître des niveaux de sécheresse « avertissement », prévient le CCR.

Jusqu’ici parmi les régions les plus touchées par le déficit de précipitation, le rapport distingue le centre et le sud du Portugal, toute l'Espagne, le sud de la France, le centre de l'Italie, le sud de l'Allemagne, ainsi qu'une vaste zone couvrant Slovaquie, Hongrie, Roumanie et Moldavie. Le CCR rappelle que le grave déficit de précipitations a largement affecté les débits des fleuves dans toute l’Europe, en particulier le Rhin ou encore le .

« En France, plus de 100 communes ont des problèmes d'approvisionnement en eau et l'eau potable est livré par camion, souligne le rapport qui poursuit, en Espagne, l'eau stockée dans les réservoirs est à environ 58 % de la moyenne décennale de la période, tandis que certaines régions du sud (par exemple l'Andalousie et l'Estrémadure) sont estimées à environ 30 % des niveaux moyens sur 10 ans ». Au Portugal, l'énergie hydroélectrique stockée dans les réservoirs d'eau est inférieure à la moitié de la moyenne de cinq années précédentes.

 

Des rendements en maïs grain, soja et tournesol en recul

Les stress hydriques et thermiques aggravent les prévisions sur les rendements des cultures d’été, note le CCR citant son bulletin Mars d’août. Les prévisions actuelles de rendement pour le maïs grain, le soja et le tournesol au niveau de l'Union européenne sont, respectivement : 16 %, 15 % et 12 % en dessous la moyenne sur 5 ans.

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
Publicité