Aller au contenu principal

Matériel agricole
L’Escamob arrive dans les vergers de pommes

L’Escamob est une nouvelle machine destinée à la taille des arbres en hauteur. Un genre d’escabeau mobile qui devrait séduire en particulier producteurs de pommes.

Jean-Marie Cailly, devant son invention.
© Thierry Guillemot

Jean-Marie Cailly est un retraité actif et créatif. Cet ancien technicien arboriculture à la coopérative Agrial vient de concevoir une machine permettant d’aller tailler les arbres. Dans l’Agriculteur normand, l'inventeur de l'Escamob dévoile son invention. Texte et images de Thierry Guillemot.

« A plus de 2,50 m, c’est une galère », assure l’arboriculteur amateur. Sauf si on dispose d’une « vraie nacelle de taille », un équipement qui « coûte horriblement cher », affirme-t-il dans la vidéo réalisée par le journal. C’est pourquoi, il a construit son équipement :  un escabeau mobile plus économique qu’une nacelle. L’idée lui trottait dans la tête depuis 2004. Escamob est né en 2019. L’inventeur voulait « faire une machine qui correspondent aux besoins des agriculteurs qui ont envie de tailler, dans des conditions de sécurité et confort. »

Pour y parvenir, il a dû monter sa propre société. « Ca a été une véritable aventure au cours de laquelle j'ai rencontré des gens formidables, » se souvient-il, même s’il reconnaît que ça a été plus « compliqué » qu’il ne l’avait imaginé, surtout pour l’étape finale de l’homologation. A ce stade, sans l’aide et les conseils de l’équipe R & D d’Agrial, et l’appui de la Direccte et de la MSA, il aurait « sans doute baissé les bras », estime-t-il dans l’Agriculteur normand.

L’inventeur a souhaité que sa machine soit électrique. Pas de bruit, pas de fumée et plus intéressant côté consommation. La machine est « animée avec un système de pompe électrohydraulique », explique Jean-Marie Cailly. « C’est l’électrique qui fait marcher un moteur qui fait marcher ensuite une pompe hydraulique qui anime les différents vérins », détaille-t-il.

Il faire fonctionner la machine, il suffit donc de recharger la batterie, le concepteur vise « une autonomie de 8 à 10 h ». Et pour la pente, l’inventeur assure qu’il a « fait des tests jusqu’à 15-16 % ».

Les clients potentiels de l’innovation : les producteurs de pommes à cidre et pommes de table, les paysagistes « et pourquoi pas les houblonniers ? ». La machine leur sera proposée au prix catalogue de 21 000 euros HT.

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Farming simulator
On en sait plus sur la sortie de Farming Simulator 22
Le jeu de simulation agricole, déjà en précommande, sortira le 22 novembre 2021. Son éditeur Giants Software annonce la…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Publicité