Aller au contenu principal

Les vautours s’attaquent à des vaches et des moutons vivants en Haute-Loire

Les vautours n'attaquent pas les animaux vivants et mobiles sauf parfois, précocement, des bêtes malades ou mourantes. C'est ce que disent les ornithologues. Pourtant, en Haute-Loire, plusieurs attaques du rapace se sont produites dans des élevages de bovins et d'ovins durant le mois de juin. Les éleveurs du département demandent un soutien au Préfet pour faire face à une situation nouvelle et préoccupante.

© Frédéric Morin / flickr

Le vautour est souvent associé à une image de charognard. Mais durant ce mois de juin, en Haute-Loire, l’oiseau semble avoir démenti sa réputation. Car c’est bien à des bêtes vivantes que le rapace s’est attaqué.

 

La Haute-Loire paysanne relate la mésaventure des Hugony, éleveurs laitiers. C’était un lundi matin. Vers 9 h 30, l’agriculteur va distribuer de l’eau dans le pré qui jouxte la maison d’habitation et l’exploitation. Vers 11 h, il repère 7 oiseaux sur une vache une vache couchée, une vache qui boitait mais qu’il avait vu aller boire. « Elle était bien vivante moins de 2 heures plus tôt, » assure l’éleveur dans le journal. Des vautours en action, sur son exploitation de Saugues ! « Il n’en avait jamais vu sur le secteur, sauf une fois un vol d’une vingtaine d’individus vers St Alban en Lozère à une vingtaine de kilomètres, » précise la revue. Un véritable choc pour l’éleveur qui n’est pourtant pas au bout de ses surprises. Le mardi matin, il dénombre 17 rapaces. Et les oiseaux continuent à affluer : 70 le mardi soir, plus d’une centaine le mercredi matin. Ce qu’il restait de la carcasse a été récupérée le jeudi par les services de l’équarrissage.

 

Lire intégralité de l'article « Des vautours tuent et dépècent une vache » dans La Haute-Loire paysanne.

 

Plus d'une dizaine d'ovins et de bovins tués

« Une première sur le département », rapporte le journal le 10 juin. C’est le constat de la délégation des JA venue sur place le jeudi apporter son soutien au couple Hugony. Pourtant des attaques similaires allaient se reproduire dans le département au cours du mois de juin.

 

« Plus d’une dizaine d’ovins et de bovins ont été tués par des vautours depuis le début juin en Haute-Loire, dont une vache qui était en train de mettre bas », rapporte Midi Libre. Des images impressionnantes ont été mises en ligne sur les réseaux sociaux par les jeunes agriculteurs du département 43.

« Le 2 juillet prochain, les agriculteurs de Haute-Loire ont rendez-vous avec la préfecture et espèrent la mise en place d’un plan départemental », indique la radio RTL sur son site.

 

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité