Aller au contenu principal

Election présidentielle 2022
Les propositions de Valérie Pécresse pour l’agriculture

Dans un entretien accordé à Agra Presse le 12 janvier, la candidate Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle Valérie Pécresse dévoile le volet agricole de son programme. L’actuelle présidente de la région Île-de-France détaille ses quatre priorités.

Valérie Pécresse
La candidate LR, Valérie Pécresse, propose une révision du code rural dès 2023 et la fin des surtranspositions européennes
© Compte twitter officiel Valérie Pécresse

« Emmanuel Macron restera dans l’histoire comme le président du décrochage de l’agriculture française », déclare Valérie Pécresse, candidate du parti Les Républicains à la présidentielle, dans un entretien accordé le 12 janvier à nos confrères d’Agra Presse. « C’est sous son mandat que la France, pour la première fois depuis 1945, est devenue importatrice nette de produits agricoles vis-à-vis de l’Europe », poursuit-elle. Ses priorités pour l’agriculture dans le cadre de son programme : améliorer la compétitivité des agriculteurs, assurer le renouvellement des générations, réaliser un choc de simplification normative et investir dans la recherche et l’innovation, en soutenant notamment les NBT.

Concernant le revenu des agriculteurs, la candidate promet de : réduire d’un tiers les cotisations vieillesse, d’augmenter de 50% l’exonération de taxe sur le foncier non bâti (contre 20% aujourd’hui) ou encore d’exonérer de toute charge patronale les contrats d’apprentissage dans les entreprises de moins de 10 salariés. Pour assurer le renouvellement des générations, Valérie Pécresse propose « un complément de retraite pour les cédants qui accompagnent l’installation des jeunes » ou encore « la suppression de la taxation des plus-values lors des cessions à un jeune ».

La candidate LR propose encore une révision du code rural dès 2023 et la fin des surtranspositions européennes. A propos de la réglementation sur les pesticides, elle déclare notamment « S’il y a instauration de zone de non-traitement (ZNT), il doit y avoir compensation »

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité