Aller au contenu principal

[Revue de presse] PAC – La réforme bien partie avec l’accord des ministres de l’Agriculture de l’UE

Les vingt-sept ministres de l’Agriculture de l'Union européenne se sont réunis les 19 et 20 octobre à Luxembourg pour aboutir à une position commune sur la réforme de la PAC, la politique agricole commune.

Le ministre de l'Agriculture français, Julien de Normandie, au Conseil de l'agriculture, à Luxembourg le 20 octobre 2020.
© Union européenne

Les ministres de l’Agriculture de l’Europe des Vingt-sept ont examiné ce 20 octobre le projet de future PAC, la politique agricole commune, proposé par la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne. La réunion s’est tenue à Luxembourg et la partie ne semblait à priori pas gagnée. Les différentes délégations partaient en effet divisées, notamment sur la question du « verdissement ». Le compromis de nouvelle PAC « prévoit qu’une part de 20 % des paiements directs soit obligatoirement réservée aux nouveaux éco-régimes du premier pilier », précise Agra.

« Bon compromis », « bon équilibre »,  « bon point de départ »

Pourtant, après de longues heures de négociations, les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne ont réussi à se mettre d’accord. Tôt, ce mercredi, un « bon équilibre » a été trouvé annonce Le Monde, « entre souci de durabilité, contraintes écologiques et sécurité alimentaire ».

Pour le commissaire européen à l’agriculture, Janusz Wojciechowski, il s’agit d'un « bon point de départ » pour ces négociations et pour trouver un « bon compromis », rapporte encore le quotidien.

« Les orientations adoptées par les Etats membres ce mercredi sont marquées par des règles environnementales contraignantes », observe aussi l’Express.

Une PAC pas assez verte pour les ONG environnementales

Challenges reprend pour sa part les propos de la ministre de l’Agriculture allemande, Julia Klöckner (CDU), qui considère que cet « accord crucial » répond aux « aspirations d’une PAC plus verte, plus juste et simplifiée ». La revue observe cependant que cet avis n’est pas partagé par les ONG environnementales qui jugent cet accord « nettement insuffisant ».

Dans Reporterre, l’eurodéputé Vert français Benoît Biteau enfonce le clou en estimant que « la PAC va continuer à provoquer des désastres sociaux et écologiques ». Des propos confirmés dans Challenges.

De son côté Le Point met en garde.  « Europe : une PAC plus verte…, mais gare à la triche », titre le journal, une vidéo à l’appui. « On parle de « mafias de la PAC » dans les pays de l'Est et d'Europe centrale », commente le journal. « Selon la proposition de la Commission, le contrôle sera davantage décentralisé au niveau des États. Avantage : les règles seront adaptées au plus près du terrain. Inconvénient : loin du contrôle de la Commission, les États voyous pourront plus aisément tricher et la concurrence entre les agriculteurs européens sera moins équitable, » craint le journal.

L’issue des pourparlers entre les deux institutions est prévue autour du mois de juin 2021, pour une entrée en vigueur à partir de janvier 2023.

Lire aussi « [TRIBUNE - Réforme de la PAC] : un compromis comme par magie pour l’agriculture européenne ? »

 

Les plus lus

[Covid-19] Agriculteurs : attestation obligatoire à télécharger pour se déplacer sur et en dehors de l'exploitation
Pendant toute la durée du reconfinement, une attestation permanente de déplacement pour l’exploitant et les salariés est…
[Confinement] Les chasseurs demandent l’autorisation de chasser le grand gibier pour « mission de service public »
Le confinement est en vigueur depuis le 30 octobre mais peut-on chasser ou pendant cette période ? La Fédération nationale des…
Une réserve d’eau individuelle de 10 000 m3 chez un agriculteur irrigant en Limagne
Chez Mathieu Daim, agriculteur dans le Puy-de-Dôme, la construction d’une réserve d’eau de 10 000 m3 s’est achevée récemment. Une…
Confinement - une éleveuse refait le clip des « inconnus » sur sa ferme
Julie, étudiante et fille d’éleveur, aime rire et le fait savoir sur les réseaux sociaux. Depuis le confinement du mois de mars,…
Plan de relance : 1,2 milliard d’euros destiné à l'agriculture
Les agriculteurs vont être concernés par le Plan de relance du Gouvernement. Le volet « Transition agricole, alimentation et…
[VIDEO] "Ecologie de la diffamation, incantation et contre-vérités" : la coup de gueule du ministre de l'Agriculture sur les néonicotinoïdes
Le projet de loi sur la réintroduction des néonicotinoïdes de façon temporaire dans les cultures de betteraves a provoqué mardi…
Publicité