Aller au contenu principal

[Revue de presse] PAC – La réforme bien partie avec l’accord des ministres de l’Agriculture de l’UE

Les vingt-sept ministres de l’Agriculture de l'Union européenne se sont réunis les 19 et 20 octobre à Luxembourg pour aboutir à une position commune sur la réforme de la PAC, la politique agricole commune.

Le ministre de l'Agriculture français, Julien de Normandie, au Conseil de l'agriculture, à Luxembourg le 20 octobre 2020.
© Union européenne

Les ministres de l’Agriculture de l’Europe des Vingt-sept ont examiné ce 20 octobre le projet de future PAC, la politique agricole commune, proposé par la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne. La réunion s’est tenue à Luxembourg et la partie ne semblait à priori pas gagnée. Les différentes délégations partaient en effet divisées, notamment sur la question du « verdissement ». Le compromis de nouvelle PAC « prévoit qu’une part de 20 % des paiements directs soit obligatoirement réservée aux nouveaux éco-régimes du premier pilier », précise Agra.

« Bon compromis », « bon équilibre »,  « bon point de départ »

Pourtant, après de longues heures de négociations, les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne ont réussi à se mettre d’accord. Tôt, ce mercredi, un « bon équilibre » a été trouvé annonce Le Monde, « entre souci de durabilité, contraintes écologiques et sécurité alimentaire ».

Pour le commissaire européen à l’agriculture, Janusz Wojciechowski, il s’agit d'un « bon point de départ » pour ces négociations et pour trouver un « bon compromis », rapporte encore le quotidien.

« Les orientations adoptées par les Etats membres ce mercredi sont marquées par des règles environnementales contraignantes », observe aussi l’Express.

Une PAC pas assez verte pour les ONG environnementales

Challenges reprend pour sa part les propos de la ministre de l’Agriculture allemande, Julia Klöckner (CDU), qui considère que cet « accord crucial » répond aux « aspirations d’une PAC plus verte, plus juste et simplifiée ». La revue observe cependant que cet avis n’est pas partagé par les ONG environnementales qui jugent cet accord « nettement insuffisant ».

Dans Reporterre, l’eurodéputé Vert français Benoît Biteau enfonce le clou en estimant que « la PAC va continuer à provoquer des désastres sociaux et écologiques ». Des propos confirmés dans Challenges.

De son côté Le Point met en garde.  « Europe : une PAC plus verte…, mais gare à la triche », titre le journal, une vidéo à l’appui. « On parle de « mafias de la PAC » dans les pays de l'Est et d'Europe centrale », commente le journal. « Selon la proposition de la Commission, le contrôle sera davantage décentralisé au niveau des États. Avantage : les règles seront adaptées au plus près du terrain. Inconvénient : loin du contrôle de la Commission, les États voyous pourront plus aisément tricher et la concurrence entre les agriculteurs européens sera moins équitable, » craint le journal.

L’issue des pourparlers entre les deux institutions est prévue autour du mois de juin 2021, pour une entrée en vigueur à partir de janvier 2023.

Lire aussi « [TRIBUNE - Réforme de la PAC] : un compromis comme par magie pour l’agriculture européenne ? »

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité