Aller au contenu principal

Les migrants peuvent-ils répondre aux besoins de main d’œuvre en agriculture ?

Un rapport publié par Center for Global Development indique que l’Europe comptera 95 millions de travailleurs en moins en 2050. L’économiste a l’origine de cette étude pense que les phénomènes migratoires pourraient apporter une réponse à cette pénurie de main d’œuvre que va connaître le Vieux Continent. Dans le Pas-de-Calais, l’agriculteur Jean-Michel Sauvage a tenté l’expérience d’embaucher des migrants en 2020. Récit dans Terres et Territoires.

En 2020, Jean-Michel Sauvage, producteur de légumes dans le Pas-de-Calais, s’est tourné vers un centre d’accueil de migrants pour faire face à son besoin de main d’œuvre.
© Nemad Stojkovic / flickr

Selon un rapport publié en juin 2021 par le Center for Global Development, d’ici 2050, l’Europe comptera 95 millions de travailleurs en moins. Doit-t-on, dès lors, faire plus appel à la main d’œuvre étrangère ?  La question divise et les réponses divergent. Dans Info Migrants , Charles Kenny, auteur du rapport, estime pour sa part que « la migration est la seule réponse à ce déséquilibre ».

Le besoin de main d’œuvre se fait particulièrement sentir « dans les secteurs touchés par le vieillissement des populations, comme les services de santé et de soins, » observe l’économiste. Mais selon lui, la pandémie a également montré que « d’autres domaines d’activité subissaient des pénuries de travailleurs (…) », au nombre desquels l'agriculture et l’agroalimentaire.

Ce 1er septembre, France 3 Grand Est confirme cette pénurie de main d’œuvre en agriculture. Selon la télévision régionale, rien que dans le Grand Est, « 34 000 postes sont à pourvoir, dont près de 3000 en CDI ».

Yvon Sarraute, responsable fruits et légumes de la chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne et président du Centre d’expérimentation fruits et légumes de Midi-Pyrénées (CEFEL) s’est exprimé sur le sujet de l'embauche des migrants lors du Salon de l’agriculture en 2020. Pour #agridemain, il explique que « cela fait partie des devoirs de l’agriculture d’embaucher des migrants pour leur permettre de mieux s’insérer car il y a dans l’agriculture tous les métiers ».

 

Embaucher des migrants pour travailler dans les champs

Dans le Pas-de-Calais, Jean-Michel Sauvage, agriculteur à Courcelles-le-Comte près d’Arras, partage cette analyse. Après une expérience négative en élevage de porcs, il s’est lancé en 2005 dans la production de légumes bio. Son parcours est retracé dans Terres et Territoires qui évoque aussi ses difficultés à trouver de la main d’œuvre pour ses 60 ha de carottes, oignons, potimarrons et pommes de terre. Le travail difficile payé au Smic n’attire pas. A l’époque, il ne trouve personne pour travailler sur son exploitation.

Il fait alors appel à des travailleurs détachés, Marocains et Espagnols principalement. Mais en 2020, avec la crise sanitaire, « la tâche se complique, » raconte Terres et Territoires. « Il lui est impossible de recruter ». C’est alors qu’il se tourne vers un centre d’accueil de migrants. Depuis mai, il a embauché une dizaine de personnes en CDD pour un salaire horaire de 13 €. En tout, neuf nationalités sont représentées dans les champs de Jean-Michel : des Afghans, Arméniens, Albanais, Tchadiens, Soudanais, Érythréens, Sénégalais, Angolais ou encore des Marocains, précise le journal agricole. D’origines et d’âges différents, tous veulent se former à un métier, assure l’agriculteur.

Lire l’intégralité de l’article « Quand l’agriculture tend la main aux réfugiés » dans Terres et Territoires.

 

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Vaches en France
La fin des aides Pac pour l’élevage demandée par une initiative citoyenne européenne
Bruxelles vient d’enregistrer une initiative citoyenne européenne qui demande l’arrêt des subventions pour l’élevage et réclame…
Les agriculteurs ukrainiens tentent de semer dans des champs minés
Héros de la deuxième ligne, les agriculteurs ukrainiens participent à l’effort de guerre en continuant coûte que coûte à…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
exploitation agricole du sud de la France
Perte de 6 millions d’exploitations agricoles d’ici à 2040 : quel pays résistera le mieux en Europe ?
Le nombre de fermes dans l’Union européenne devrait passer de 10 à 3,9 millions entre 2016 et 2040 selon une étude européenne. Un…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Publicité