Aller au contenu principal

Les fromages AOP vont se déguster pendant trois jours place de l'Hôtel de ville à Paris

© Jérôme Chabanne

50 AOP laitières réunies sous 11 stands régionaux. Des producteurs qui se déplacent pour expliquer et faire déguster. Pendant trois jours, du 16 au 18 novembre,  la place de l’Hôtel de ville à Paris va sentir bon les « fromages qui puent ».

3 lettres, 2 couleurs, 1 logo. AOP comme appellation d’origine protégée, du jaune et du rouge pour une estampille toute ronde : ce sont les signes de reconnaissance de ce label européen. Les denrées alimentaires bénéficiant d’une AOP sont produites selon un savoir-faire reconnu, dans une même aire géographique. Le nom du produit est protégé dans toute l’Union européenne.

En France, le champion des AOP est le secteur viticole. 361 vins et eaux-de-vie arborent ce signe sur leurs étiquettes. Les produits laitiers rassemblent 50 produits et 45 autres AOP agroalimentaires concernent les fruits, les légumes, l’huile d’olive…

Pour mieux se faire connaître, les AOP laitières ont décidé d’aller durant trois jours au-devant du public parisien. Place de l’Hôtel de ville, la fête se prépare. Inauguration le jeudi 15 novembre à 18 h. Du vendredi 16 au dimanche 18 novembre, les producteurs seront présents pour parler de leurs produits et de la façon dont ils les produisent. Ateliers pédagogiques, ateliers culinaires et bien sûr ateliers dégustations permettront au grand public de découvrir ou redécouvrir fromages, beurres et autres crèmes fraîches. Pâte molle, pâte pressée cuite ou non cuite, pâte persillée… Il y en aura pour tous les goûts.

Missing élément de média.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité