Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les Français votent pour le bio

© Vincent Marmuse

La surface agricole utile, la fameuse SAU qui sert de référence en agriculture, a passé la barre des 5 % en bio en 2016. Partie de 4, 9 % fin 2015, la proportion de bio est de 5, 7 % de la SAU en 2016.

32 326 fermes françaises sont aujourd’hui engagées dans la filière du bio, soit 7,3 % des fermes françaises. Une production minoritaire mais qu’on ne peut plus qualifier de marginale. Le nombre de ces exploitations a fait un saut de 12 % entre 2015 et 2016. La progression est rapide.

En 2016, les surfaces atteignent 1,54 million d’hectares, soit 16 % de plus qu’en 2015. Le marché, estimé à 7 milliards d’euros en 2016, a bondi de 20 % en un an.

Le bio gagne toutes les productions, végétales et animales. Plus de 870 fermes  de grandes cultures ont rejoint le courant bio en 2016. Du côté des animaux, ce sont 500 élevages de bovins viande et 720 élevages de bovins laitiers qui sont venus augmenter le cheptel bio.

Désormais 30 % des élevages laitiers français sont bio et 25 000 nouvelles vaches allaitantes, celles qui ne donnent pas de lait mais de la viande, sont en conversion bio.

Pour l’Agence Bio qui organisait une conférence de presse le 21 février, les Français plébiscitent la culture bio et « veulent pouvoir en disposer partout, que ce soit pour consommer chez eux ou hors domicile ». A 73%, ils veulent davantage de produits bio en grandes et moyennes surfaces, à 48% sur les marchés, à 44% chez les artisans... L’agence affirme que ces mêmes Français sont également en attente de pour leur consommation extérieure : que ce soit dans les restaurants (80%), les hôpitaux (77%), les maisons de retraite (72%)... Plus d’un Français sur deux (54%) voudrait aussi voir davantage de bio dans les distributeurs automatiques. Quant aux parents, ils sont 9 sur 10 à être intéressés par une plus grande offre bio à l’école, tandis que les actifs sont près de 8 sur 10 à souhaiter des repas sur leur lieu de travail ou dans leur restaurant d’entreprise.

Voici, en images et en chiffres, la synthèse des principaux résultats de l'enquête menée par l'Agence Bio.

Missing élément de média.

 

 

Missing élément de média.

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
Publicité