Aller au contenu principal

Les étudiants en agriculture vont devoir faire la fête avec modération

A 17 ans, l’alcool est la substance psychoactive la plus consommée dans le monde.
© PIXABAY

Véritable tradition, les festivités en école supérieure font partie du programme des étudiants. Traduit par des soirées et week-end d'intégration où est pratiqué le Binge drinking, pratique consistant à s'alcooliser en ingurgitant une grande quantité d'alcool en un laps très court de temps, les spécialistes s'inquiètent de cette dérive devenue à la mode chez les jeunes.

 

Beaucoup de fêtes mais peu d'incidents

Le ministère de l'Agriculture a été chargé de faire un état des lieux de la vie festive étudiante connue pour ses excès. Sur ce sujet, le Gouvernement souhaite prévenir plutôt que guérir. Si l'activité festive des étudiants de l'enseignement supérieur agricole demeure intense, très peu d'événements graves sont survenus au cours des dernières années. Pour autant, cette vie festive n'est pas dépourvue de risques. L'effet de groupe pousse à la surconsommation et dans certains cas, chez des jeunes qui, au début, ne souhaitaient pas s'alcooliser. Si les comas éthyliques sont rares, les sur-alcoolisations entraînant une perte de conscience sont fréquentes.

 

f
Ne noircissons pas le tableau, si elles sont peu recommandables, les beuveries  existent depuis longtemps, William Hogarth peignait déjà une scène d'hyperalcoolisation en 1732 © Wikipédia

 

De leur côté, les étudiants revendiquent le droit de faire la fête, en responsabilité, et estiment que ces événements restent sous contrôle. Bien que quelques débordements aient eu lieu récemment, les élèves français sont bien plus raisonnés que nos voisins anglo-saxons adeptes et fondateurs de cette pratique. 

La mission du ministère devrait conduire à l'adoption par tous les établissements de mesures de prévention, dont certaines vont impliquer directement les étudiants. Des recommandations communes qui visent à "limiter la casse" en responsabilisant les principaux intéressés.

 

A lire sur Agriculture.gouv.fr

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
En Ile-de-France, une ferme bio trouble la tranquillité des néo-ruraux
Nouvel épisode de tension entre professionnels agricoles et riverains dont la vision de la ruralité rime surtout avec…
Publicité