Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les enfants de Neuilly sa terre tentent le buzz avec un jardin du 93

C'est le Neuilly du 93, un genre de Neuilly sa terre où les enfants de 1 à 14 ans cultivent des pommes de terre et autres légumes en poussant la chansonnette.

Christian Demuynck, maire de Neuilly-Plaisance, aime l’agriculture ! Dans sa ville où vivent aujourd’hui quelque 22 000 habitants poussaient il n’y a pas si longtemps blé, pomme de terre, betterave et autre maïs. En 2016, le houblon y a même pris sa place pour l’apparition furtive d’une Blonde nocéenne, la bière locale des habitants de Neuilly-Plaisance, les Nocéens. Mais prise entre Paris à 12 km et Disneyland à 30 km, la commune a du mal à résister aux assauts du béton.

Pourtant, Mr Le Maire en est convaincu : « créer un rapport à la terre permet de tisser du lien social et d’appréhender les valeurs de partage, de travail et de patience, indispensable au vivre-ensemble ». C’est pourquoi, il a créé le Club des petits planteurs. 500 enfants de la ville, de 1 à 14 ans, participent ainsi tout au long de l’année à des animations ludiques et pédagogiques autour de l’agriculture et du jardinage. En 2018, les futurs spécialistes du végétal ont pu visiter le Salon de l’agriculture mais aussi participer à de nombreux ateliers pratiques. Depuis 2014, ils plantent notamment la « Belle de Neuilly-Plaisance », une pomme de terre qui a décidé de faire écho à la « Belle de Fontenay », sans doute originaire de Fontenay-sous-bois, dans le département voisin. Seine-Saint-Denis contre Val-de-Marne. Patate du 93 contre patate du 94, une véritable guerre des gangs agricole ! La Belle de Neuilly sa terre sera récoltée le 1er septembre, à l’issue d’un parcours végétal pendant lequel les enfants sont invités à se poser quelques questions : « comment semer, quand récolter, pourquoi enlever les mauvaises herbes ? … ».

En attendant, pour exprimer tout leur plaisir, les petits planteurs poussent la chansonnette. Evidemment, on est loin des « Choristes » mais ces chanteurs en herbe y mettent tout leur « chœur ».

Les plus lus

jean baptiste moreau agriculture député LREM agriculture macron
Jean-Baptiste Moreau, député : "Le localisme ne sauvera pas l’agriculture française"
Dans une tribune publiée sur le site du journal L’Opinion, le député accuse la grande distribution de ne pas avoir joué le jeu…
[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
Publicité