Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevage bovin
Les éleveurs croates acheteurs de génisses salers françaises

La filière bovine de la race salers se félicite d’un regain d’intérêt des Croates pour les génisses salers. Un marché à l’export complémentaire pour les éleveurs.

En Croatie, où le loup et l’ours sont présents, la vache salers est appréciée pour son instinct maternel et ses cornes.
© Arnaud Fraioli / flickr

« La salers poursuit son développement en Croatie » ou plus exactement, alors qu’il avait été « assez discret ces dernières années, le marché d’animaux d’élevage de race salers reprend avec les éleveurs croates ». C’est L’Union du Cantal qui le dit en estimant que ce « débouché intéressant pour des génisses salers » représente un marché complémentaire pour les éleveurs.

Le journal a interrogé Lionel Duffayet, président du Groupe salers évolution, pour dresser un tableau de ces exports d’animaux vers l’Est.

Exports et naissances, un bon millier de têtes de salers origine France en Croatie

Une première exportation vers la Croatie a eu lieu en 2009. Ensuite « le commerce a repris en 2014 avec 200 animaux vendus en deux départs, puis de plus petites quantités jusqu’à cette année, avec 160 génisses parties au printemps, » détaille le spécialiste. « Avec nos exports et les naissances, le pays compte déjà un bon millier de têtes », précise-t-il.

Et « pourquoi choisissent-ils la salers ? », interroge le journaliste Renaud Saint-André.

« Plusieurs races y ont été introduites, mais la salers a la particularité d’être très maternelle. Important dans ces pays qui doivent compter avec la présence de loups et d’ours », répond Lionel Duffayet.

Pour l’heure, toutes les bêtes vendues sont parties mais le président du groupe salers a « espoir d’une nouvelle commande de génisses à l’automne ». « C’est en pourparlers », confie-t-il.

 

Et le Groupe salers évolution ambitionne de poursuivre vers l'est avec un développement des exports de génisses françaises en Bosnie, Macédoine et Monténégro.

Les plus lus

Vignette
Le suicide des agriculteurs, réalité dans la vie et sur les écrans
La profession agricole est la plus touchée par le phénomène dramatique du suicide. Un fléau contre lequel des mesures de…
Vignette
Julia Landrieu interprète sa version agri de « Balance ton quoi »
Des cheveux longs blonds et une voix douce, comme la chanteuse Angèle. Alors pourquoi ne pas se lancer ? Sur Twitter, Julia…
Vignette
Sophie-Elodie, maraîchère candidate à « L’Amour est dans le pré »
Karine Le Marchand a rechaussé ses bottes et « L’Amour est dans le pré » est reparti pour un tour. Le très médiatique show…
Kverneland - Le cultivateur à dents Enduro travaille à toutes les profondeurs.
Machinisme
Le groupe Kverneland, qui célèbre cette année ses 140 ans, lance le cultivateur à dents polyvalent Enduro à l’occasion du salon…
Vignette
L'autoconsommation photovoltaïque est rentable en particulier en élevages laitier et porcin

Avec les hausses du prix de l’électricité, autoconsommer l’énergie photovoltaïque permet de plus en plus de réaliser des…

Vignette
L’attrait pour les médecines alternatives rend nécessaire une évolution du cadre réglementaire
Les médecines alternatives en santé animale séduisent de plus en plus vétérinaires et éleveurs. Les formations se développent.…
Publicité