Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Fertilisation des cultures
Les eaux usées traitées ne sont pas assez réutilisées en agriculture

« 94 % des agriculteurs utilisant des boues d’épuration comme fertilisant ont augmenté leur rendement ». Ce chiffre est fourni par la Fédération des entreprises de l’eau qui vient de publier un document d’information sur l’intérêt de la réutilisation des eaux usées traitées pour le monde agricole.

© Ludovic Sarrazin / flickr

 « A horizon 2050, le débit moyen des fleuves, des rivières et des nappes phréatiques va diminuer de 10 à 40%, » indique la FP2E, la Fédération professionnelle des entreprises de l’eau. Canicule, sécheresse. L’eau se raréfie mais ses utilisations en agriculture ne diminuent pas. « L'irrigation répond à des besoins essentiels pour les acteurs du monde agricole », constate la FP2E. C’est pourquoi la fédération attire l’attention sur « les bénéfices d’une gestion de l’eau intégrant les solutions inscrites dans l’économie circulaire ». Il s’agit de considérer ou reconsidérer les bénéfices que peut apporter au monde agricole la gestion des eaux usées.

Pour présenter ces avantages de manière synthétique, la FP2E a réalisé une infographie.

InfographieEauxUsées

Chaque année, en France, 300 000 ha de terres agricoles sont fertilisés avec des boues d’épuration valorisées et 10 millions de tonnes de boues d’épuration retournent au sol. Pourtant, pour les fruits et légumes, les surfaces arrosées avec des eaux usées traitées et recyclées sont très faibles.

« Comment déployer la réutilisation des eaux usées traitées en France ? », se demande la FP2E. L’ambition de la Commission européenne est de « multiplier par 6 le volume des eaux usées traitées et recyclées », peut-on lire dans l’infographie. « L’adoption prochaine du règlement européen sur la réutilisation des eaux usées traitées est une opportunité à saisir pour engager les services d’eau et d’assainissement dans cette pratique d’économie circulaire », estime la FP2E.

 

Lire aussi dans Le Paysan du Midi : Les eaux usées irriguent les vignes de Roquefort

Les plus lus

Vignette
Le suicide des agriculteurs, réalité dans la vie et sur les écrans
La profession agricole est la plus touchée par le phénomène dramatique du suicide. Un fléau contre lequel des mesures de…
Vignette
Julia Landrieu interprète sa version agri de « Balance ton quoi »
Des cheveux longs blonds et une voix douce, comme la chanteuse Angèle. Alors pourquoi ne pas se lancer ? Sur Twitter, Julia…
Vignette
Trois poulaillers incendiés dans l'Orne et l'ombre des activistes anti-élevage
Ils étaient vides, heureusement. Trois poulaillers ont été incendiés dans la nuit du 16 au 17 septembre et les inscriptions…
Vignette
Sophie-Elodie, maraîchère candidate à « L’Amour est dans le pré »
Karine Le Marchand a rechaussé ses bottes et « L’Amour est dans le pré » est reparti pour un tour. Le très médiatique show…
Kverneland - Le cultivateur à dents Enduro travaille à toutes les profondeurs.
Machinisme
Le groupe Kverneland, qui célèbre cette année ses 140 ans, lance le cultivateur à dents polyvalent Enduro à l’occasion du salon…
Vignette
L'autoconsommation photovoltaïque est rentable en particulier en élevages laitier et porcin

Avec les hausses du prix de l’électricité, autoconsommer l’énergie photovoltaïque permet de plus en plus de réaliser des…

Publicité