Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Hauts-de-France
Les conseils d’Arvalis pour limiter les effets négatifs d’un décalage des semis de blé

Les cumuls de pluie extrêmement élevés dans les Hauts-de-France depuis le mois de septembre ont entraîné des retards de récolte des betteraves et des pommes de terre. Conséquence : l’implantation des blés est retardée à son tour. Les conseils d’Arvalis-Institut du végétal pour adapter au mieux  le choix de la variété en fonction de la date de semis.

Blé tendre.
© Arvalis-Institut du végétal

« Depuis début septembre, les cumuls de pluie sont extrêmement élevés dans toute la région des Hauts-de-France et particulièrement sur la bordure maritime dans le secteur de Boulogne-sur-Mer ». Ce constat est celui dressé par Arvalis-Institut du végétal) dans l’Action agricole. L’article rédigé par l’institut de végétal s’intéresse aux conséquences de cette situation climatique sur les semis de céréales dans cette région. Du 15 septembre au 11 novembre, la station météo de Licques dans le Pas-de-Calais n’a enregistré que « moins de dix jours seulement sans pluie dans ce secteur », précise l’équipe technique. Conséquence : « des arrachages de betterave et pomme de terre retardés » qui ont pour effet de repousser les semis de céréales. « Très peu de créneaux d’implantation ont pu être saisis jusqu’à présent », peut-on lire.

« D’après la synthèse des essais Arvalis réalisés en Hauts-de-France, le potentiel de rendement d’un semis retardé jusqu’en décembre pour une variété inchangée, chute de l’ordre de - 10 à 20 % » affirment les expérimentateurs. « Pour des semis à partir de février, le changement de variété peut s’avérer indispensable, mais il n’est pas nécessaire de se ruer immédiatement vers des variétés alternatives ou de printemps », poursuivent-ils. « Le choix de la variété doit être adaptée en fonction du mois de semis, en combinant l’alternativité de la variété ainsi que sa précocité à épiaison. » Pour s’y retrouver l’Institut technique a réalisé un tableau qui accompagne l’article. Arvalis diffuse également une infographie illustrant l’effet de la note d’alternativité sur le rendement en situation de semis de rattrapage.

 

L’intégralité de l’article est à retrouver dans L’Action agricole picarde.

Les plus lus

[VIDEO] Kubota - Un concept tractor et un tracteur électrique en test en France en 2020
Machinisme
A l'occasion du 130ème anniversaire de la création de Kubota, le Nippon dévoile ses projets à plus ou moins long terme…
Boisselet distribue le pulvériseur Agromy en exclusivité
Machinisme
Le spécialiste bourguignon du travail du sol dans les vignes Boisselet construit des pulvériseurs Agromy.
Immatriculations de tracteurs vignes et vergers : Confortable avance pour New Holland et forte progression pour Massey Ferguson et Landini
Machinisme
Le marché des tracteurs spécialisés vignes et vergers a repris des couleurs en 2019 avec 3 870 unités immatriculées, contre 2 868…
[VIDEO] Si le train est en panne, monte dans la remorque du tracteur !
Le paysan au secours des passagers du Bordeaux-Marseille. C'est le titre d'une histoire vraie qui s'est déroulée au milieu de la…
Arrachage manuel des betteraves : la solidarité perdure en agriculture !
Chez Thierry Breton, la récolte des 2 derniers hectares de betteraves fourragères a dû être réalisée manuellement. Plus d’une…
Un concours pour ceux qui « osent imaginer de nouvelles façons de mieux manger »
La 7e édition du concours IdFood est lancée depuis le 23 janvier et il va récompenser cette année encore des projets d…
Publicité