Aller au contenu principal

Les Américains font bondir les exportations de rosé de Provence

© Conseil Interprofessionnel des vins de Provence

Les Américains ont la réputation d’être fâchés avec la géographie. Peut-être ne savent-ils pas tous où est la Provence, mais ils apprécient son vin…

+ 36 % en 2016-2017. C’est la performance, en volume, des rosés de Provence à l’export. Après un fort démarrage du marché aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la croissance des exportations est de plus de 30 % par an actuellement, indique le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP). De 60 000 hl en 2008, les volumes exportés ont bondi à 380 000 hl en 2017. En valeur, dans le même temps, les exportations sont passées de 20,2 M€ à 226, 2 M€.

Mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. « Ces performances ont été réalisées parce que la profession a investi 500 000 € à 1 M€ par an aux États-Unis », indique Brice Eymard, directeur du CIVP.

En 2008, les rosés de Provence ne s’exportaient qu’en Belgique et en Suisse. Aujourd’hui les Etats-Unis, en tête des pays importateurs, représentent 50 % des exportations en valeur. L’Australie et le Canada font aussi partie des neufs acheteurs étrangers de rosé de Provence.

Pour expliquer ce succès, l’interprofession évoque l’élévation de la qualité, grâce en particulier aux investissements des viticulteurs en matériel de réfrigération. Autre facteur favorable : le fort taux de bio dans le vignoble provençal. Et bien sûr, le développement du tourisme : la Provence accueille 6 millions d’étrangers par an.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité