Aller au contenu principal

Les agriculteurs victimes de la sécheresse : la FNSEA appelle à la solidarité nationale

Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA, demande la révision des critères d’indemnisation des calamités agricoles, notamment pour venir en aide aux éleveurs touchés par la sécheresse.

Les éleveurs touchés par la sécheresse. fourrages. solidarité nationale.
© Compte twitter d'Antoine Thibault @AgriSkippy

« Il faut que la solidarité nationale soit redéfinie », a réclamé lundi 15 août sur Franceinfo Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA, où il est en charge de la gestion des risques sanitaires et climatiques, et président de la chambre d’agriculture de Vendée.
 

Les stocks de fourrage de printemps entamés

Le représentant du syndicat majoritaire agricole a notamment pointé sur les ondes de la radio nationale la difficulté rencontrée par les éleveurs face à la sécheresse. « Depuis le mois de mai, il faut nourrir les animaux comme en plein hiver. Tous les stocks de fourrage qui ont été faits au printemps sont déjà entamés, c’est la grande inquiétude des éleveurs de ne pas en avoir assez pour l’hiver prochain ». La tentation est grande pour les éleveurs de vendre leurs animaux prématurément, ce qui risque d’engorger le marché.

« Il existe un dispositif qui s'appelle le fonds de calamité agricole et qui est désuet et en pleine réforme pour avoir un dispositif assurantiel, privé, combiné avec un fonds de solidarité national. Pour 2022, ce fonds calamité va s'actionner pour les éleveurs mais je demande que l'on puisse revoir les critères comme on a pu le faire pour la viticulture », demande Joël Limouzin, aux pouvoirs publics, pour faire face à cette conjoncture très difficile.


Abaissement du taux minimal de pertes et hausse du taux d'indemnisation

Dans le détail, le vice-président de la FNSEA plaide pour un abaissement du taux minimal de pertes du produit brut d’exploitation (aujourd’hui fixé à 13%) pour permettre d’ouvrir l’indemnisation à des exploitations multi-productions ; et pour une augmentation du taux d’indemnisation (28%), pour compenser le niveau élevé de pertes constaté cette année, notamment dans les élevages, selon nos confrères d’Agra Presse.

La FNSEA demande par ailleurs qu’un Comité national de gestion des risques agricoles (CNGRA) soit convoqué de manière exceptionnelle dès septembre pour établir « un état des lieux » et fournir « un cadrage » aux préfets.


Des pertes de fourrages estimées à plus d'1,5 milliard d'euros

Selon Joël Limouzin, les pertes de fourrages s’élèveraient entre 1,5 et 2 milliards d’euros, rapportent nos confrères d’Agra Presse, des estimations plus précises devraient être fournies par les professionnels d’ici la semaine prochaine.

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Publicité