Aller au contenu principal

Haute-Loire
[Mis à jour] L’éleveur laitier débranche l’antenne relais 4G soupçonnée de nuire à ses vaches... Orange la rebranche

Après la décision du Conseil d’Etat les éleveurs du Gaec de Coupet à Mazeyrat d’Allier ont décidé eux-mêmes de couper le courant de l’antenne relais 4G soupçonnée d’affecter la santé de leurs vaches. Ce midi Orange est venu relancer l'installation.

Antenne relais 4G Haute Loire vaches laitières
© Haute Loire Paysanne

[Mis à jour le 22 août à 10h06 avec en fin d'article le témoignage du jour de Frédéric Salgues]

Une action pour débrancher l'antenne relais 4G soupçonnée d'affecter la santé d'un troupeau de vaches laitières en Haute-Loire a été menée jeudi au lendemain d'une décision du Conseil d'Etat retoquant sa désactivation, informent plusieurs titres de presse.  « En fin de matinée, on a tombé le disjoncteur. On n'a rien cassé, on a simplement coupé car ce n'est plus tenable », a déclaré à l'AFP Frédéric Salgues, éleveur du Gaec de Coupet à Mazeyrat d'Allier.

Une cinquantaine de personnes, dont le maire du village Philippe Molhérat et le président de la FDSEA 43, Claude Font, étaient présentes en soutien à cette action, selon La Montagne.

Un quart d'heure après, les vaches avaient toutes la tête levée

« Un quart d’heure après qu’on a coupé le courant, des journalistes et des représentants de la fédération agricole ont pu constater que les vaches avaient toutes la tête levée et se sont mises à boire. Ce n’est pas compliqué à prouver », a déclaré Frédéric Salgues, au Figaro. Après une information parue dans ce journal, selon laquelle un groupe électrogène aurait pourtant pris le relais aussitôt, l'éleveur confie ce 22 août que ce serait plutôt des batteries qui sont alors entrées en fonctionnement. Frédéric Salgues reste pour autant catégorique : « je ne l'explique pas mais une fois le câble d'alimentation débranché mes vaches allaient mieux ».

Contacté par nos soins, Orange n'a pour l'instant pas répondu à nos sollicitations pour donner sa version des faits.

Frédéric Salgues assure que la santé de son bétail s'est détériorée et que la production de lait a chuté depuis l'installation de cette antenne 4G en juillet 2021, à environ 200 mètres de son exploitation. Il assure également avoir perdu une cinquantaine de bêtes sur 200.

Le tribunal de Clermont-Ferrand avait ordonné le 23 mai la désactivation de l'antenne pour deux mois, pour permettre la poursuite de l'expertise judiciaire. La décision donnait trois mois à l'État et aux opérateurs (Bouygues Télécom, Free, SFR et Orange) pour stopper son fonctionnement. Le Conseil d'Etat a annulé mercredi cette décision, relevant une « erreur de droit » et estimant que le tribunal administratif n'avait « pas caractérisé l'existence d'un péril grave ».

Orange est en train de rebrancher l’antenne

« Orange est en train de rebrancher l’antenne, avec les gendarmes » nous confie Frédéric Salgues, contacté par téléphone le 19 août en fin de matinée. Posté à quelques mètres des lieux, l’agriculteur examine la situation, bien décidé à continuer à lutter. Selon ses dires, depuis la veille ses vaches se comportaient mieux. Lui-même affirme qu’il n’avait plus ces « picotements » qu’il ressent habituellement près de l’antenne. « Je suis parti trois semaines faire de la paille dans le midi, je revivais », déclare-t-il. Exaspéré, l’agriculteur dit étudier avec son avocat comment relancer l’expertise judiciaire prescrite par le tribunal de Clermont-Ferrand.

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
estives Lozère sécheresse
Sécheresse – décapitalisation : « coopératives et négociants voient arriver beaucoup d’animaux depuis deux semaines »
La présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère exprime sa crainte de voir la décapitalisation des bovins viande s’amplifier…
Publicité